dimanche 29 mars 2020

Marche des Fiertés LGBT 2020 : Caen et Rouen sont prêts

À la sortie de l’hiver, les associations LGBT commencent à programmer leur Marche des Fiertés. En Normandie, Rouen et Caen viennent d’annoncer leurs dates.

marche des fiertés 2020
(photo : Brian Kyed d’Unsplash)

Marche des Fiertés à Rouen

Les associations LGBT rouennaises défileront le samedi 23 mai 2020 dans les rues de la ville.

Depuis quelques années, un doute subsiste toujours pour Rouen. L’incessante question demeure : « Y’aura t’il une Pride à Rouen cette année ? ». La réponse pour 2020 est donc positive. Dans l’histoire de la vie LGBT rouennaise, les organisateurs se sont succédés à tour de rôle sans réels constance. En 2016, il n’y avait eu de Pride.

Pride à Rouen en 2019
(photo : Pride à Rouen 2019 – Gayviking)

L’année dernière, en 2019, la marche avait rassemblé 2000 personnes. Après la disparition de l’organisateur, Normandie Pride, c’est le Centre LGBTI de Normandie qui avait organisé au pied levé la Marche des Fiertés.

2020 : un méga collectif associatif sur Rouen

Aujourd’hui un méga collectif associatif s’est constitué pour sa programmation. Avec le Centre LGBTI de Normandie, nous retrouvons Pride en Caux (Le Havre), Groupe Getin (trans), Coming-Out (Elbeuf), Le Refuge, LBTG (Lesbiennes), Aides, C’est Mon Genre (trans). A cette jolie troupe LGBT, la Friche Lucien, le bar gay Le Milk, et Amnesty s’y associent.

Quasiment toute la place LGBT rouennaise est en ordre de marche. Ce groupe menait une réflexion collective depuis des semaines. Par ailleurs, une rencontre avec les responsables de la ville de Rouen a eu lieu pour organiser au mieux cette journée du 23 mai.

Une journée = une semaine

A ce jour, les détails de cette journée ne sont pas vraiment finalisés. Gayviking reviendra prochainement sur cet événement. On sait déjà que la Friche Lucien, organisme culturel éphémère sur Rouen, sera au centre du dispositif.

Normandie Pride - gaypride 2018 - Rouen
(photo : Pride à Rouen en 2018 – Gayviking)

Pendant la semaine de la Pride, des activités LGBT (exposition, projections, conférences) seront organisées pour fêter la diversité. L’ensemble se déroulera sur la friche dite « Sernam » (rive gauche). L’artiste Sônge est attendu pour cet événement.

En 2019, des associations s’étaient fédérées avec la Mairie de Rouen pour organiser Le Mois des Fiertés. Il s’agissait d’un ensemble d’activités culturelles sur la diversité LGBTI. L’édition 2020 semble donc se rapprocher de cette idée, sous un format remanié.

Marche des Fiertés à Caen

Une semaine après Rouen, c’est la Marche des Fiertés à Caen. Les associations LGBT défileront ce samedi 30 mai.

Comme chaque année, le Centre LGBTI de Normandie est l’organisateur de cette Pride. Il faut bien avouer qu’une petite frayeur s’est faite ressentir au début de cette année.

Marche des fiertés LGBT Caen
(photo : Pride à Caen en 2017 – Gayviking)

En effet, début janvier, le Centre LGBTI a lancé comme un appel au secours à ses militants et ses sympathisants. La fédération associative n’a pas hésité à lancer le débat sur la Marche. Par un message à ses adhérents et adhérentes, l’association a posé le sujet : « Puisque son organisation est de plus en plus compliquée, faute de bras, nous en sommes arrivé.es à penser que ce que nous proposions ne devait plus correspondre aux envies et attentes ». 

Peu de bénévoles volontaires pour la Pride

Ce n’est pas propre à Caen. Beaucoup de villes sont confrontées à cette situation. La Marche est portée par un nombre de personne de plus en plus réduits. Le Centre LGBTI reconnaît que sa forme est discutée et parfois remise en question sans jamais reposer le débat. Cette fois, la question a clairement été posée.

L’organisateur de la Pride n’a pas hésité à remettre en cause la Marche des Fiertés lors d’un appel public à tous ses sympathisants : « Si nous constatons que le nombre de motivé.es n’est pas suffisant, nous renoncerons à l’organisation d’une Marche, dans la mesure où nos bénévoles ne sont pas assez nombreuxes pour porter un évènement seul.es. »

A Caen : succès de la Pride 2018. La jeunesse est dans la rue… (photos)
(photo : Pride à Caen en 2018 – Gayviking)

Finalement, il semble que les réponses aient été apportées au Centre. Après un point sur son organisation, la Marche des Fiertés de Caen aura bien lieu le samedi 30 mai.

Battre le record !

En 2019, la Marche des Fiertés de Caen avait battu son propre record avec 2000 personnes. De nombreux jeunes étaient venus soutenir la cause LGBT. La relève était dans les rues de Caen.

En 2020, le Centre LGBTI de Normandie espère pouvoir battre ce record. Comme Rouen, Gayviking reviendra sur cette marche prochainement.

Alençon

Depuis 2018, une troisième Pride existe en Normandie : Alençon. L’organisateur des deux dernières éditions, Orn’en Ciel, n’a pas encore levé le voile sur ses intentions pour 2020. Il semble encore un peu tôt pour répondre à cette question.

Pour la première édition, la Marche des Fiertés à Alençon avait rassemblé entre 300 et 400 personnes en 2018. Mais le chiffre était tombé à une centaine en 2019. Néanmoins, de nombreuses personnes ont été découragées par le très mauvais temps de la journée.

Pride Femme LGBT
(Crédit photo : Brian Kyed – Unsplash)

En France

Voici les dates des autres Marche des Fiertés LGBT en France.
(sous réserve de modification, à mettre à jour)

AMIENS : 20 juin 2020
ANGERS : 16 mai 2020
ANNECY : 11 juillet 2020
ARRAS : 13 juin 2020
BIARRITZ : 20 juin 2020
BORDEAUX : 14 juin 2020
CAEN : 30 mai 2020
GAP : 27 juin 2020
LE MANS : 30 mai 2020
LILLE : 6 juin 2020
MARSEILLE : 4 juillet 2020
MONTPELLIER : 11 juillet 2020
ORLÉANS : 16 mai 2020
PARIS : 27 juin 2020
ROUEN : 23 mai 2020
TOULOUSE : 13 juin 2020
VALENCE : 9 mai 2020

Gaypride ou marche des fiertés ?

Le terme « Marche des fiertés » est apparu en France en 2001 après un litige entre la nouvelle association organisant l’événement, l’Inter-LGBT, et la société précédemment responsable de l’organisation : la Sofiged. Cette dernière avait en effet déposé le nom Lesbian & Gay Pride, repris aujourd’hui par la société Connection, et son utilisation risquait d’être sujet à conflit. Un nouveau nom fut choisi pour la marche parisienne, « Marche des fiertés ». C’est sous ce nom que sont souvent appelés certains défilés français. D’autres pays conservent le mot « Gaypride » ou « Pride ».
Néanmoins, le terme « Pride » ou « Marche des fiertés » est plus rassembleur que « Gaypride ». Toutes les communautés : gay, bi.e., lesbienne, transgenre, intersexe, queer s’y retrouvent.

Derniers articles

Coronavirus : ligne d’écoute pour le public LGBT et leurs commerces

En Normandie, face au coronavirus, une ligne d'écoute à destination du public LGBT et de leurs commerces est mise en place avec ENIPSE.

La culture gay en musique : de 1976 à 1979, l’histoire du disco

1976-1979 : Les 4 années qui ont pulvérisé des siècles de préjugés homophobes. Le disco est à l’origine de nombreux courants musicaux

Vernon : guet-apens sur Grindr avec violences et vols

Un véritable guet-apens. Deux jeunes de 17 et 18 ans sont interpellés par la police : fausses rencontres sur Grindr, violences, vol...

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé