mercredi 8 avril 2020

Drapeaux gays et lesbiens

Dans les manifs LGBT comme les gaypride, les couleurs arc-en-ciel flottent au vent. Les commerces et les associations gays et lesbiennes arborent fièrement le rainbow flag.

Mais le drapeau aux 6 couleurs n’est pas le seul symbole de la diversité gay et lesbienne. Découvrons différents drapeaux LGBT… Hissons les couleurs sur Gaviking !

drapeau-gay-lgbt

 

rainbow_flag_1RAINBOW FLAG, le drapeau amiral de la Communauté LGBT

Le rainbow flag (drapeau arc-en-ciel en anglais) est le drapeau historique de la Communauté gay et lesbienne.

Apparue pour la première fois en 1978 pour la gaypride de San Francisco, il est le plus connu. C’est Gilbert Baker, aujourd’hui disparu, militant du mouvement LGBT, qui a réalisé cette étoffe. Il symbolise la diversité de la communauté gay. A l’origine le drapeau était composé de huit couleurs mais deux d’entre elles ont été retirées en 1979 : le rose pour des raisons d’impression et le turquoise pour finalement conserver le nombre impair des couleurs.

Pourquoi un rainbow flag ? La petite histoire qui fait rêver raconte que c’est en hommage à l’actrice Judith Garland que cette idée a germé dans les esprits. L’actrice, véritable icône gay, est décédée en juin 1969, quelques jours avec les évènements de Stonewall à New-York et avait chanté « Over the rainbow » dans le film « le Magicien d’Oz »… un drapeau pour rêver d’un monde meilleur.

Aujourd’hui composée du rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet, le rainbow flag a conservé cette composition définitive. Quand on porte le drapeau, le rouge doit être la couleur la plus proche du ciel et le violet tourné vers la terre. On peut retrouver sur le web et auprès de son créateur de nombreuses significations sur ces six couleurs, sans pour autant en garantir leur véracité (rouge : la vie – orange : la fierté –  jaune : le soleil – vert : la nature – bleu : l’harmonie – Violet : l’esprit).

Le drapeau gay se décline dans tous les pays…

Le rainbow flag est également décliné sous différentes formes comme avec un pictogramme représentant le couple masculin ou le couple lesbien. Il peut aussi être apposé comme un filigrane des drapeaux nationaux.

A noter qu’il ne faut pas confondre le rainbow flag avec le drapeau de la paix dit « peace' » ou « pax » : composé de 7 couleurs dont le bleu clair et ce dernier est orienté à l’envers du rainbow flag (le rouge vers le bas) et le mot « peace » ou « pax » est inscrit en blanc.

 

drapeau-bisexuelDRAPEAU BISEXUEL

Ce drapeau date de 1998 inventé par Michael Page qui trouvait que les bisexuel(le)s avaient trop peu de visibilité parmi les LGBT. La symbolique de ce drapeau est très intéressante et reflète parfaitement la Communauté Bisexuelle.

Le rose, bande en haut du drapeau représente l’attraction sexuelle de même sexe uniquement (gay et lesbiennes). Le bleu royal, bande au bas du drapeau représente l’attraction sexuelle pour le sexe opposé uniquement (hétérosexuelle). Les deux bandes se chevauchement dans le centre pour former une ombre dans le drapeau avec la couleur lavande (violet), qui représente une attirance sexuelle pour les deux sexes (bisexuel). La place de chaque couleur a également du sens. Les couleurs rose et le bleu occupent chacune 40% du drapeau, les 20% restants représentent la (petite) place des bisexuel(le)s dans la Communauté LGBT.

 

drapeau-transDRAPEAU TRANSGENRE

Ce drapeau est très récent, il apparaît pour la première fois officiellement aux Etats-Unis en 2000 lors de la gaypride de Phoenix. Il a été inventé par Monica Helms. On retrouve sur ce drapeau les couleurs traditionnelles du rose pour les femmes et le bleu pour les hommes. La couleur blanche au centre est neutre. Il symbolise les personnes en transition, celles et ceux qui se sentent de genre neutre ou qui n’ont pas de genre. Que vous lisiez le drapeau du bas en haut ou du haut en bas jusqu’à son centre, il aura toujours le même sens.

A noter que des militants français avaient créés leur propre drapeau Trans qui peut encore se retrouver sur des sites internet français. Il n’a pas eu le succès escompté car on le confond souvent avec le drapeau bisexuel (rose – violet – bleu avec la même signification de la trans-identité où le violet représente la transition).

Des alternatives au « drapeau gay » : des étendards plus inclusifs

En 2017, lors de la Pride de Philadelphie aux Etats-Unis, un nouveau drapeau a été présenté. Un drapeau avec l’ajout de deux couleurs : le marron et le noir. La Communauté LGBT de Philadelphie a souhaité inclure les personnes non-blanches et de lutter contre le racisme notamment dans la communauté LGBT.

drapeau LGBT inclusif

Un an plus tard, toujours en provenance des Etats-Unis, un drapeau est présenté à Portland par un jeune designer, Daniel Quasar. Sur la base de son prédécesseur avec les couleurs marrons et noires, son créateur ajoute les couleurs de la communauté transgenre : le rose, bleu et blanc. Daniel Quasar avait lancé une campagne de crowfunding afin d’assurer son financement.

drapeau inclusif

Ce drapeau avait reçu un bon accueil notamment par des associations LGBT en France pour son côté inclusif. Mais très peu de drapeaux ont été reproduits à la commercialisation. Le drapeau historique est encore bien présent dans la communauté LGBT.

Au sein de la communauté LGBT, il existe également des drapeaux qui rassemble des homosexuel(le)s autour de pratiques (ou goût) particulière. Nous pourrions en citer deux…

 

drapeau-bearsDRAPEAU GAY BEAR

Bear signifie « ours » en français. Il s’agit du drapeau des gays et bisexuels aimant de préférence le poil chez les hommes. De façon un peu caricatural, les gays bears affirment ainsi une opposition aux top-modèles – jeunes et imberbes – des couvertures de magazines et publicité. Le côté « gros » ou l’anti-tablette de chocolat est également revendiqué, mais pas de façon systématique. Cette « communauté » au sein de la Communauté LGBT possède ses propres couleurs par un drapeau et une patte d’ours (symbole du gros et poilu).

Le drapeau, apparu en 1992, est composé de 7 couleurs : marron, brun clair, blond, beige, blanc, gris, noir. Ces couleurs symbolise les différentes couleur de poils. D’autres ont trouvé dans cette diversité les différentes ethnies existantes sur la planète avec les couleurs peau, mais la couleur du poil semble la plus probable et colle mieux avec l’histoire Bears.

 

leather_drapeauDRAPEAU CUIR-SM

Ce drapeau existe depuis 1989 à Chicago, crée par Tony De Blase à l’occasion d’un concours international du hard. Il est utilisé par la communauté cuir, sm (sado-massochisme) et hard (Leather en anglais). Contrairement aux autres drapeaux, son concepteur a volontairement refusé d’expliqué sa signification et l’a placé immédiatement dans le domaine public et ne pas figer sa signification. On ne peut faire que des suppositions : les couleurs noir et bleus pourraient être les couleurs habituellement utilisées dans le milieu cuir, sm et hard. L’alternance des couleurs pourraient être la répartition des rôles de dominés/dominateurs et le blanc le respect… sans oublier le cœur rouge signe d’amour. Mais il ne s’agit que de supposition.

L’original du drapeau est au musée mondial hard et sm de Chicago.

Pour aller plus loin…

histoire de gaypride
le fétichisme gay 
la communauté bears
la bisexualité 

(photo : Instagram Daniel Nicoletta LGBT History Gilbert Baker, gaypride New York juin 1994)

Mise à jour de l’article : 14 décembre 2019

Derniers articles

L’épidémie bouleverse les commerces LGBT : quels impacts ?

En Normandie avec l'épidémie de coronavirus, les commerces LGBT ont fermé. Problèmes financiers, assurances qui les lâchent. Quelle réouverture ?

En Normandie, le coronavirus menace l’action des associations LGBT

L'épidémie de coronavirus menace les associations LGBT. Actions annulées, Pride incertaines. Quelles alternatives pour les associations ? Des lignes d'écoutes sont mises en place. Une solidarité s'organise.

Coronavirus : ligne d’écoute pour le public LGBT et leurs commerces

En Normandie, face au coronavirus, une ligne d'écoute à destination du public LGBT et de leurs commerces est mise en place avec ENIPSE.

La culture gay en musique : de 1976 à 1979, l’histoire du disco

1976-1979 : Les 4 années qui ont pulvérisé des siècles de préjugés homophobes. Le disco est à l’origine de nombreux courants musicaux

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé