À Rouen, le Musée national de l’Éducation crée une exposition contre les LGBTIphobies

Depuis 2017, le Musée national de l’Éducation (Munaé) porte une forte ambition dans la lutte contre l’homophobie et plus généralement contre les LGBTIphobies. Avec la création d’une exposition itinérante, le musée renforce cette orientation.

Musée national de l'Education Nationale
(Photo : Munaé. En 2018 l’équipe du Musée national de l’Éducation
avait crée un arc-en-ciel)

Une exposition sur l’histoire LGBTI+

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie (journée dite Idahot* à travers le monde), le musée, situé à Rouen en Normandie, nous dévoile une nouvelle exposition.

En lien avec les associations LGBT normandes, il s’agit d’une exposition itinérante sur l’histoire des LGBTI+ du XIXème siècle à nos jours.

Avec la création de huit panneaux, cette exposition sert de support de médiation et de formation dans le cadre de la lutte contre les discriminations LGBTIphobes.

Munae - exposition contre les LGBTIphobies
(extrait exposition Munaé)

L’exposition aborde de nombreux thèmes : les normes, l’identité de genre et l’homosexualité. Mais également les liens avec la société et notamment l’éducation religieuse. L’expo traite également de la littérature, de l’éducation aux sexualités, et la famille.

Un projet de deux ans avec les associations normandes

Cette exposition est riche en informations et très bien conçue. Elle est soutenue par la DILCRAH** et réalisée en partenariat avec trois associations normandes : le Centre LGBTI Normandie, le Refuge Normandie et l’association Laisse Bien Ta Gaiété.

Sous l’impulsion des équipes du Musée national de l’Éducation avec notamment Nicolas Coutant et Isabelle Arnoux, cette idée de projet date de deux ans.

En 2018, et pour la première fois, le Musée avait ouvert ses collections sur la thématique LGBT. Des visites commentées avaient été organisées gratuitement pour le public. La même opération s’est renouvelée en 2019.

L'éducation et l'homophobie
(extrait exposition Munaé)

Le Musée national de l’Éducation est le seul Musée national de France à questionner les thématiques LGBT, alors que cette pratique est courante dans les pays anglo-saxons.

En préparant ce projet d’exposition, le Directeur adjoint du Musée, Nicolas Coutant, nous avait précisé l’année dernière que « les discriminations et l’homophobie n’étaient pas des notions abordées à l’époque de Jules Ferry ». Et d’ajouter : « mais au travers des livres, des objets, des histoires, des programmes, on retrouve des documents précieux sur la thématique LGBT. Des documents très touchants ».

La lutte contre les LGBTphobie passe par l’éducation

L’initiative du Musée national de l’Éducation et plus spécialement celle sur le questionnement LGBTI mérite d’être connue à travers toute la France. En effet, les injures et les agressions homophobes et transphobes ont progressé de +36% l’année dernière en France. Selon le Ministère de l’Intérieur, en 2019, les forces de police et de gendarmerie « ont recensé 1 870 victimes d’infractions à caractère homophobe ou transphobe, contre 1 380 en 2018 ». La lutte contre les LGBTphobie passe par l’éducation.

L'histoire des LGBTI phobies
(photo : extrait exposition Munaé)

Ces huit panneaux sont disponibles à la location à compter de la rentrée scolaire de septembre 2020. Le public visé est pour les classes de collège, lycée, enseignement post-baccalauréat et pour la formation du monde enseignant.

Dans le cadre de cette exposition itinérante, le Centre LGBTI de Normandie peut proposer un accompagnement à partir de la rentrée prochaine.

En attendant la rentrée, le Musée national de l’Éducation propose gratuitement dès à présent la version numérique accompagnée de ressources documentaires, accessibles à tous : visualiser l’exposition.

Pour aller plus loin

Site web du Musée national de l’Éducation
Site internet « MaFiertéContreLaHaine » : des Centre LGBTI de France

* Idahot : International Day Against Homophobia and Transphobia (en français : Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie). Elle est fixée le 17 mai de chaque année depuis 2003.
** DILCRAH : Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (site web)

Derniers articles

Dieppe : fermeture du sauna gay l’Eclipse, première victime du Covid-19 en Normandie

Le sauna l'Eclipse, à Dieppe ferme ses portes. L'établissement succombe aux conséquences du Covid-19. C'est la première fermeture d'un établissement LGBT...

Caen. Agressions et harcèlements sur un lieu de drague gay

Depuis le début du mois de juillet : agressions et harcèlements se multiplient sur un lieu de drague gay à Caen. Un appel à la prudence est lancé…

La culture gay en musique : 1980 – 1983, les années charnières

Avec l'émergence du night clubbing gay puis la naissance du disco, le Palace à Paris, la subculture gay va se diffuser auprès de la jeunesse des années 80.

A Évreux, le Centre LGBTI de Normandie ouvre une antenne avec des permanences d’accueil et d’écoute.

Après Caen, Cherbourg et Saint-Lô, le Centre LGBTI de Normandie développe ses activités dans l'Eure, à Évreux avec de nouvelles permanences...

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé

X