La première Pride au Havre rassemble jusqu’à 2000 personnes (photos)

Cet évènement était attendu depuis de nombreuses années. La première Pride au Havre a rassemblé ce samedi 11 juin, entre 1500 et 2000 personnes selon les organisateurs. Village associatif, défilé et soirée queer au programme.

Pride Le Havre 2022
(photo gaynormandie.com Marc Devirnoy – Pride 2022 Le Havre)

Un Village associatif se tenait sur la place de l’université et regroupait plusieurs associations : La Poudrière, Miel, NousToutes76, Enipse, Aides, la Ligue des droits de l’homme…

C’est la première marche des fiertés havraises. Sur une idée mise au point en février dernier, très vite une structure associative s’est mise en place le mois suivant par un collectif. Le succès est immédiat.

Se faire entendre…

Les militants du collectif expliquent leur démarche : « Cette communauté que tant ont attendu existe à présent et elle est à notre image. Mais tellement de personnes concernées l’ignorent encore. Notre envie est de faire résonner, ici, au Havre, l’existence de nos vies. Comme un besoin ou une pulsion trop longtemps réfrénée. Nous en avons assez de l’invisibilisation et nous allons nous faire entendre. C’est ainsi que le projet de marche des fiertés havraises est née ».

Cette marche havraise, les organisateurs l’ont souhaitée indépendante et libre, c’est à dire sans subvention ou parrainage d’aucune sorte. Mais ils insistent : « Cette marche nous la souhaitons politique, militante et festive. Pour que le silence se termine. Pour nous permettre de marcher dans notre propre ville. »

Manifestation revendicative

Depuis plusieurs semaines, le collectif avait mis en place un appel aux dons. L’association a pu récolter 3800 euros, permettant de financer l’organisation de la marche havraise (location, sécurité, communication,…) et la soirée (cachet des artistes notamment).

La marche s’est déroulée comme annoncée par les organisateurs. Le parcours, sans DJ et sans musique, mais rythmé par quelques percussions. Comme à Rouen ou à Caen, les organisateurs préfèrent réserver la musique aux soirées, permettant à la Pride de rester une manifestation revendicative.

Le défilé a été ponctué par plusieurs haltes notamment devant l’hôtel de ville et le Palais de Justice. Les discours des organisateurs étaient très militants et très politiques, bien au-delà des discours habituels contre les discriminations LGBT. Des discours, comme une convergence des différentes luttes sociales.

Pride au Havre 2022
(Marche havraise LGBT+ 11 juin 2022)

Par ailleurs, les slogans scandés au long de la marche étaient très militants « Solidarité avec les queer du monde entier » et parfois humoristiques « moins de CRS, plus de caresses », « mes seins nourrissent nos bébés pas vos fantasmes« .

La population queer et trans était très présente dans ce défilé.

Être visible au Havre, c’est encore très compliqué

Dans le journal local Paris-Normandie, Benoît de l’association organisatrice de la Marche expliquera son point de vue sur la situation des personnes LGBT+.

Il déclare « Nous sommes confrontés au quotidien à des micro-agressions LGBTQIA+* phobes de plus en plus décomplexées dans le discours des gens. Des insultes, souvent, et des agressions physiques, parfois. Être visiblement LGBTQIA+ au Havre, c’est encore très compliqué. »

Mais il dit regretter que la municipalité havraise n’accompagne pas suffisamment les migrants LGBTQIA+. « Un véritable accompagnement serait souhaitable pour les personnes LGBTQIA+ qui ont plus de mal que les autres à trouver un métier ou un logement ». Benoît précise qu’ « au risque de subir ici les mêmes oppressions, une personne visiblement queer préférera refuser un hébergement. Ces personnes font donc appel à des associations comme la nôtre, La Poudrière, pour être accompagnées. Or, ce n’est pas aux associations locales à combler ce vide institutionnel, parce que nous ne sommes pas formés pour ça. » 

La marche s’est terminée sur le quai Southampton en fin d’après-midi. Une soirée spéciale avait été organisée « Soirée Queer Zone » au Fort de Tourneville.

Reportage

photos de la Pride au Havre (Marc Devirnoy)

*sigle : LGBTQIA+ :  lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, queers, intersexes et asexuelles et « + » pour : tous les autres (notamment les ‘alliés’ hétérosexuels). 

à lire

Venus Sauna gay à Évreux

Ce sauna gay est près d’Évreux. Arrivé en 2022, Vénus Sauna prend la relève du Clèm avec des créneaux gay et mixte : jacuzzi, hammam, backroom

À Caen, le bar gay l’Apollon recherche un repreneur après 22 ans de service

Une page pourrait se tourner dans la vie LGBT à Caen. Le bar gay l'Apollon recherche un repreneur. Il fêtera ses 22 ans dans quelques mois...

Caen : tabassés car supposés homosexuels, la justice condamne partiellement

Trois jeunes sont condamnés par le tribunal de Caen après avoir tabassés deux hommes qu'ils estimaient homosexuels...

La culture gay en musique : 1984-1989 : les années sombres

La musique des années 80 voit apparaître de nouvelles icônes gays avec en toile de fond les ravages du sida et le début du militantisme...