Coronavirus : ligne d’écoute pour le public LGBT et leurs commerces

En Normandie, comme dans d’autres régions, face au coronavirus, une ligne d’écoute à destination du public LGBT et des commerces est mise en place. L’association ENIPSE est à l’origine de cette initiative.

Coronavirus, Enipse

Face à l’épidémie du coronavirus, ENIPSE, l’association sur la prévention et la santé sexuelle, a suspendu ses interventions dans le milieu LGBT. Elle réalise des actions de dépistage. Elle organise également des permanences d’accueil dans les établissements sur la région.

Avec les consignes des autorités sanitaires, ENIPSE adapte ses modes d’intervention auprès de la communauté LGBT+. Une ligne d’écoute est mise en place à compter du lundi 23 mars.

La ligne d’écoute du lundi au vendredi

Cette ligne d’écoute s’adresse à l’ensemble du public LGBT et de leurs commerces. Le but de cette ligne d’écoute est de répondre à un maximum de questions sur le Coronavirus et ses conséquences.

Coronavirus : une ligne d’écoute pour le public et les entreprises LGBT

Pour ENIPSE, la situation actuelle, et notamment le confinement, peut engendrer des angoisses, des peurs, du stress, ou tout simplement un besoin de parler.

Cette ligne fonctionne du lundi au vendredi de 12h à 20h au 06 24 10 63 10. Elle s’opère dans un espace confidentiel et gratuit. Les personnes qui auraient besoin de soutien, d’écoute, ou tout simplement envie de parler peuvent appeler à ce numéro.

Quels conseils ?

Le délégué régional en Normandie, Benjamin Duval, nous précise le dispositif. « Les chargés de prévention vont se relayer à travers toute la France. Nous avons reçu une formation cette semaine pour faire face aux questions sur les inquiétudes sur la santé ou les angoisses. Et si besoin, nous savons réorienter médicalement les personnes vers les bons interlocuteurs. Bien entendu, nous ne sommes pas médecins et nous ne remplaçons pas les plateformes gouvernementales. »

covid 19

Pour pouvoir répondre aux questions, ENIPSE mobilise ses réseaux. Benjamin Duval ajoute : « Pour cette ligne d’écoute, nous avons l’aide d’un médecin infectiologue sur le Coronavirus-Covid19. De même, notre réseau de psychologues est fortement sollicité. Avec ce dispositif, notre but est de gérer les inquiétudes de santé. » 

La ligne d’écoute est aussi une façon de réorienter les interlocuteurs vers les bonnes personnes pour une prise en charge spécifique.

Coronavirus : une ligne d’écoute pour le public et les entreprises LGBT

Dans cette situation de confinement, les personnes notamment LGBT, peuvent parfois être plus isolées que d’habitudes. « Cette ligne d’écoute permet de déposer ses angoisses, discuter. Il ne faut pas qu’ils ou elles hésitent à appeler » ajoute le délégué régional.

VIH, questions pratiques

Par ailleurs, la ligne d’écoute permettra de répondre aux questions spécifiques des personnes séropositives et les rassurer sur leur traitement.

A titre d’exemple, Benjamin Duval nous précise que les personnes sous traitement pourront renouveler leur ordonnances automatiquement en pharmacie jusqu’au 31 mai 2020. Les traitement sur la PreP sont également concernés. Les personnes concernées doivent se renseigner auprès de leur pharmacie habituelle avec une ordonnance récente.

docteur rendez-vous dépistage VIH
Photo Unsplash

On parle de tout, même de sexualité

Une autre conséquence du confinement est l’impact sur la sexualité. Pour quelques personnes, l’absence de sexualité peut être anxiogène. La fermeture des établissements comme les saunas ou les cruising pourrait avoir un impact non négligeable sur la prévention.

Le délégué régional en Normandie nous précise que « des personnes peuvent prendre des risques inutiles à cause du manque de sexe. Ce manque peut prendre le dessus face coronavirus ».

Cela pourrait prêter à sourire, mais si le confinement se prolongeait, des comportements à risques pourraient se faire sentir. Et d’ajouter : « il n’est pas évident de parler de la sexualité LGBT aux services d’information sur le Covid19 (numéro vert 116-117)… avec la ligne d’écoute d’ENIPSE, il n’y a aucune gêne. Nous savons répondre et nous connaissons notre public » précise Benjamin Duval.

Par ailleurs, les utilisateurs des applications de rencontres pourraient se poser des questions. En toute logique, les rendez-vous pour une rencontre ne font partie des exceptions au confinement. Certaines personnes pourraient braver l’interdiction. « Sur les plans sexes, des questionnements commencent à arriver » nous indique le délégué régional. C’est aussi une des missions de la ligne d’écoute.

Les commerces

Enfin, au-delà des questions santé, la ligne d’écoute a également pour objet d’aider les commerces LGBT. Le confinement au coronavirus est une épreuve économique et humaine pour les milliers d’établissements.

ENIPSE propose d’aider les commerces LGBT en leur apportant des renseignements sur les procédures. Mais aussi en les guidant dans leurs démarches (impôts, urssaf, chômage partiel,…). Pour se faire, l’association a rassemblé de nombreuses informations et recensé les interlocuteurs au niveau local.

LIGNE D’ECOUTE : du lundi au vendredi de 12h à 20h au 06 24 10 63 10

 

Derniers articles

Nouvelle date pour la Pride à Rouen : le 3 octobre

Après le report pour cause de Covid-19, la Marche des Fiertés 2020 se déroulera le samedi 3 octobre. Cette Pride s'inscrit dans la "Friche des Fiertés".

Caen : le bar associatif l’Aqueerium lutte pour sa survie et fait appel aux dons

Le coronavirus met en difficulté le bar l'Aqueerium. Un bar au carrefour des activités LGBT, queer et féministes sur Caen. Il fait appel aux dons...

Visibilité des lesbiennes : pourquoi est-ce si important ?

Créée en 1982, le 26 avril est la Journée...

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé