mercredi 8 avril 2020

Le Mans, Pride 2017 : une marche de combat et de fête (photos et vidéo)

Le Mans a inauguré le cycle 2017 des Pride, dénommées « gaypride » ou « marches des fiertés » en France. Ce samedi 13 mai, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées place de la République pour s’élancer dans les rues de la ville. Un très beau défilé.

Pride 2017 Le Mans

Pride et Culture Pride au Mans

La marche s’est inscrite dans l’évènement Culture Pride organisée par l’association LGBT Homogène. Après avoir notamment invité Nicolas Noguier, président du Refuge en 2016, c’est Joël Deumier, le nouveau Président de SOS Homophobie qui était présent cette année. Le récent rapport de l’association SOS Homophobie a révélé une augmentation significative des actes homophobes en France (+19,5%en 2016) avec 1515 actes homophobes déclarés à l’association.

affiche de la gaypride LE MANS 2017Contrairement à l’année dernière, les commerces LGBT se sont faits très discrets même s’ils étaient partenaires de l’association Homogène pour les festivités de la Culture Pride.

Il faut dire que la marche avait un parcours plus court mais totalement à l’intérieur du centre ville du Mans… dans des rues plus étroites et difficiles d’accès pour des véhicules motorisés imposants (« chars »), le choix de ce parcours a sans doute été étudié pour des raisons de sécurité.

Revendications de la communauté LGBT

Le cortège s’est également arrêté plusieurs fois comme des instants de rencontres sur les différentes revendications de la Communauté LGBT : l’égalité des droits en France, mais aussi à l’étranger comme la Tchétchénie, la lutte contre le sida, la trans-identités…
Une minute de silence a été respectée pour toutes les victimes des LGBTphobies et des victimes du sida. Un peu plus tard, les organisateurs ont invité les manifestants à se câliner, à s’embrasser ou à se prendre par la main comme un acte de résistance face à la haine.

Deux Pride concurrentes…

Néanmoins, une ombre au tableau sur cet évènement à savoir une récente concurrence avec une autre association LGBT récemment constituée début 2016, LM LGBT. Les deux associations n’ont semble-t-il pas réussie à se mettre d’accord pour l’organisation d’une marche unie. Ainsi, LM LGBT a annoncé une nouvelle gaypride dans deux mois. Espérons que les deux associations réussiront à travailler ensemble lors d’une prochaine édition.

Mise à jour le 9 juillet 2017: la Gaypride organisée par l’association LM LGBT le samedi 8 juillet a réuni entre 600 (selon les médias locaux) et 1500 personnes (selon l’organisateur). Un bar associatif éphémère avait été ouvert jusqu’à tard dans la nuit avec buffet pour finir la soirée au Babylone. (voir reportage et photos sur Le Maine Libre)

Photos

Reportage vidéo

Un des moments forts de cette marche était l’interprétation a cappella d »Over The Rainbow par la chanteuse lyrique Dina Higbee et ambassadrice de la ville du Mans.

Derniers articles

L’épidémie bouleverse les commerces LGBT : quels impacts ?

En Normandie avec l'épidémie de coronavirus, les commerces LGBT ont fermé. Problèmes financiers, assurances qui les lâchent. Quelle réouverture ?

En Normandie, le coronavirus menace l’action des associations LGBT

L'épidémie de coronavirus menace les associations LGBT. Actions annulées, Pride incertaines. Quelles alternatives pour les associations ? Des lignes d'écoutes sont mises en place. Une solidarité s'organise.

Coronavirus : ligne d’écoute pour le public LGBT et leurs commerces

En Normandie, face au coronavirus, une ligne d'écoute à destination du public LGBT et de leurs commerces est mise en place avec ENIPSE.

La culture gay en musique : de 1976 à 1979, l’histoire du disco

1976-1979 : Les 4 années qui ont pulvérisé des siècles de préjugés homophobes. Le disco est à l’origine de nombreux courants musicaux

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé