Éducation et LGBTI+ côté enseignants, un évènement à Rouen au Musée national de l’Éducation

À l’occasion de la Journée Internationale de lutte contre les LGBTIphobies, le 17 mai, le Musée national de l’Éducation (Munaé), basé à Rouen, organise un temps de rencontre avec le grand public. Cette année, le thème porte sur les enseignants.

enseignant
(illustration, Canva, Monkey Business DR)

Il s’agit d’un évènement important de rencontres et de débats avec des chercheurs et chercheuses. Témoins et praticiens exposeront leurs expériences en partenariat avec l’association locale LGBT+, Fiertés Colorées.

Le Musée nationale de l’Éducation (Munaé) mène depuis de nombreuses années des actions entre éducation et questionnements LGBT+, comme en 2018 où il exposait ses collections sur l’histoire LGBT. En 2020, le Munaé avait porté une exposition itinérante à travers la France sur les questions LGBT+ dans l’éducation et le monde des enseignants.

Tout commence à l’école…

Conférence sans réservation le mercredi 17 mai 2023 à 18h. Cet évènement est accessible à tous, enseignants et non enseignant. Gratuit.
Adresse : Munaé, Centre de Ressources, 6 rue de Bihorel, 76000 Rouen (près de la place Beauvoisine).

Programme

L’accueil du public débutera à 18h pour 7 rencontres d’environ 20 minutes chacune. Différents thèmes seront abordés avec pour prisme le côté des enseignants :

– L’histoire de la mobilisation contre le genre à l’école,
– Professionnaliser les enseignants : quelles formations pour quels besoins, quelle appropriation et quelles pratiques professionnelles ?
– Lutter contre les LGBTphobies, un enjeu de société, une mission de l’école,
– Brigade d’intervention d’urgence autour de la mise en œuvre de la circulaire « Accueil des élèves transgenre » dans l’académie de Normandie,
– Sortir de la neutralité enseignante pour devenir des adultes de confiance : un challenge ?
– Le rôle des syndicats,
– Une association sur le terrain : Fiertés Colorées et son expérience de sensibilisation.

(voir le détail du programme et la liste des intervenants sur le Munaé)

Musée national de l'Education Nationale
(Photo : Munaé. En 2018 l’équipe du Musée national de l’Éducation
avait crée un arc-en-ciel)

La formation des enseignants reste essentielle à tous les niveaux du primaire au collège et lycée. Les élèves peuvent parfois ressentir un mal-être. Ils peuvent avoir de grande difficultés à vivre et à s’épanouir.

Par exemple, le 7 janvier dernier, à Golbey, commune des Vosges, Lucas, un collégien de 13 ans, a mis fin à ses jours. Ses parents dénonçaient un harcèlement scolaire en raison de son homosexualité. Les préjugés et la haine homophobe restent tenaces en France. La nécessité d’agir en milieu scolaire contre les LGBTphobies est une nouvelle fois mise en évidence.

+infos

La journée mondiale de lutte contre les LGBTphobies, le 17 mai, c’est quoi ?

Cette journée a pour but de promouvoir des actions de sensibilisation et de prévention pour lutter contre l’homophobie, la lesbophobie la biphobie et la transphobie (LGBT).

La première journée a eu lieu le 17 mai 2005, soit 15 ans jour pour jour après la suppression de l’homosexualité de la liste des maladies mentales de la Classification internationale des maladies publiée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à savoir le 17 mai 1990.

L’organisation d’une journée de lutte contre l’homophobie dans chaque pays permet d’inscrire la lutte dans une démarche de solidarité avec toutes les personnes LGBT+ du monde entier. Mais il s’agit aussi d’inscrire la lutte dans une démarche plus globale de défense des droits humains. Depuis plusieurs décennies, dans le monde entier, de nombreuses actions ont été menées dans cette perspective, non sans succès d’ailleurs. La Journée est célébrée de fait dans plus de 50 pays à travers le monde.

 

Dernières infos en Normandie

Les associations LGBT normandes se mobilisent contre l’extrême-droite

Les derniers résultats de l’extrême-droite en France mobilisent les associations LGBT en Normandie. La peur du RN au pouvoir inquiète…

Alençon : la Pride rassemble 350 personnes dans les rues de la ville

La sixième Pride d'Alençon dans l'Orne est un succès. Une marche des fiertés revendicative mais en couleurs et en musique.

Le Havre : 1500 personnes manifestent pour la Pride

Une marche des fiertés LGBT+ politique pour la lutte des droits. Cette année, la Pride présentait une programmation riche en animations.

Vernon : 200 personnes à la Pride, une marche éclatante d’utilité

La deuxième Pride de Vernon dans l'Eure se renforce et s'affirme. Tout le monde a pu juger de l'utilité de cette marche...

Autres infos LGBT+ en Normandie

Le Magazine LGBT+