L'Actu Lgbt en Régions

Lille, gaypride 2017 : une marche LGBT fraternelle et joyeuse (photos et vidéo)

La marche de la 22ième gaypride de Lille s’est déroulée ce samedi 3 juin 2017 : une très belle Pride faites de joies et de couleurs. Les revendications d’égalité et de solidarité n’étaient pas oubliées.

Lille Pride

La Pride de Lille est un moment privilégié, comme une bulle d’air, à l’abri du monde homophobe.

A Lille, la vie gay et lesbienne semble très bien orchestrée entre la vie des commerces et les associations LGBT. A tour de rôle et chaque année, la marche des fiertés est co-organisée par le représentant des commerces LGBT ou le représentant des associations.

Tout le Nord avait rendez-vous à Lille

Les festivités avaient commencé la veille le 2 juin dans les établissements gay pour des soirées spéciales. Puis le samedi, un village associatif avait ouvert ses portes place de la République. De nombreuses associations LGBT étaient présentes, pas seulement lilloises mais aussi d’Arras, d’Amiens et même d’Anvers…

affiche Gaypride Lille 2017Musiciens, show transformistes se sont produits sur la scène du village. S’en est suivie la prise de parole du Président de Fiertés Lille Pride, Frank Danvers, accompagné d’élu(e)s locaux comme la Maire de Lille, Martine Aubry, et de responsables associatifs et syndicaux. Jean-Bernard Geoffroy, président du RAVAD (réseau d’assistance aux victimes) était le parrain de cette édition 2017.

Les discours étaient particuliers marqués par la situation internationale. Pour Frank Danvers « soyons solidaire avec nos camarades qui ne peuvent pas défiler à travers le monde, comme en Tchétchénie (…) Il faut une diplomatie active pour lutter contre la répression homophobe. ».

« Ne rien laisser passer »

Une minute de silence a été observé pour tous les LGBT des pays où l’oppression des homosexuel(le)s est institutionnalisée, minute de silence qui s’est terminée par un tonnerre d’applaudissements pour toutes ces personnes qui ne peuvent s’exprimer et vivre pleinement leur Amour.

Martine Aubry a déclaré qu’il y avait encore des efforts à faire pour l’égalité des droits et qu’il faut combattre l’homophobie au jour le jour : « cela commence par une blague, mais il ne faut rien laisser passer ».

Quels chiffres !!

Le défilé s’est ensuite mis en marche à travers les rues de la ville. Ironiquement, Frank Danvers, le président de Fiertés Lille Pride, a repris les chiffres des forces de police qui auraient comptabilisés 3000 personnes, estimations très basse… alors que selon les organisateurs, la gaypride de Lille aurait été de 15.000 personnes au maximum (contre 10.000 en 2016).

Le soir après la marche, différents after ont été organisés dans les bars gay de la ville notamment au BigUp, au N’Ours, au Privilège… et pour finir à l’Happy lors d’une soirée spéciale.

Les photos

 

La vidéo

Le dernier article

Violente agression homophobe à Rouen : 6 ans et 3 ans de prison ferme pour les tortionnaires

Un procès attendu. Deux hommes accusés de séquestration et d'agression homophobe. La Cour a prononcé son verdict. Compte-rendu d'audience...

Près de Caen, la boîte de nuit gayfriendly Le Phoenix offre ses stock à la Croix-Rouge

Depuis la fermeture de son commerce, Anthony Simon du Phoenix, a décidé d'offrir ses stocks. Des sodas et des jus de fruit pour 3000 euros...

La rencontre tourne au guet-apens homophobe à Saint-Chamond, près de St-Étienne

À St-Chamond, Nicolas, 40 ans, tombe dans un guet-apens homophobe. Trois individus le tabasse car homosexuel : "Ils voulaient ma mise à mort"

Meilleurs Voeux pour l’année 2021. À nos lecteurs et lectrices.

Chers lecteurs, chères lectrices. Une nouvelle année commence. C'est le moment de vous faire part de nos voeux pour l'année 2021.

L'actualité LGBT+ en régions

La rencontre tourne au guet-apens homophobe à Saint-Chamond, près de St-Étienne

À St-Chamond, Nicolas, 40 ans, tombe dans un guet-apens homophobe. Trois individus le tabasse car homosexuel : "Ils voulaient ma mise à mort"

Paris : prison avec sursis pour Marcel Campion suite à ses injures homophobes

Marcel Campion, le patriarche des forains condamné pour injures homophobes. Il avait mis en cause Bruno Julliard, adjoint à la Maire de Paris.

Le Refuge dans la tourmente. Montpellier suspend sa subvention après une enquête de Médiapart

Médiapart pointent de graves dysfonctionnements au sein du Refuge. Montpellier suspend sa subvention, un audit est en cours. L'équipe dirigeante en retrait.

Homophobie à Lille : trois ans de prison pour avoir frappé, insulté et électrisé un couple gay

Deux hommes de 18 ans en prison pour une violente agression homophobe. Un couple gay a vécu l'enfer sous leurs poings...

Les métropoles gayfriendly sur Instagram : Lille, Lyon, Bordeaux, Montpellier, Rouen,…

Une étude dévoile l'image gayfriendly de 17 métropoles sur Instagram. En tête : Lille suivi de Lyon, Bordeaux, Montpellier, Rouen,…

Le Département des Pyrénées-Orientales signe la charte LGBT+

Le Département des Pyrénées-Orientales signe la charte de l'association LGBT+66 contre les discriminations et la défense des droits...

Metz. Un conseiller municipal RN qualifie « l’idéologie LGBT » de dérive sociétale

Grégoire Laloux, élu conseiller municipal du Rassemblement National s'oppose au versement d'une subvention à une association LGBT.. une dérive sociétale.

Violences homophobes à répétitions dans l’agglomération de Lens

Les agressions homophobes s'accumulent sur l'agglomération de Lens. Leur seul tort : être homosexuel comme ce couple pris à partie...

Lucas, jeune transgenre de 16 ans, lycéen à Nevers (revue de presse)

Nevers (Nièvre) Revue de presse - Le journal du Centre publie le témoignage de Lucas, jeune transgenre de 16 ans, lycéen à Nevers. C'est un récit touchant sur sa vie et le regard du monde des adultes et des enseignants. Lucas a...