Fermeture du bar gayfriendly l’Asking à Avranches

C’est la fin d’une histoire. Non loin du Mt-St-Michel, en Normandie, l’Asking Bar à Avranches ferme ses portes.

Asking Bar (gayfriendly à Avranches) (Fermé)

Le Asking Bar avait ouvert en octobre 2016 avec Simon aux commandes. Situé dans le sud du département de la Manche, c’était le seul bar gayfriendly des environs.

Simon est aux commandes de ce nouvel établissement depuis octobre 2016 avec une ambiance house et électro.

Lors de l’ouverture de son établissement, Simon avait déclaré : “J’aimerais que mon bar devienne un point de ralliement pour les homos, le week-end, car il n’y a rien pour eux dans le Sud-Manche. C’est important pour moi que les homos sachent qu’ils ont un endroit où ils peuvent être eux-mêmes. Homosexuel moi-même, je ne suis pas du genre à tenir la main de mon copain ou à l’embrasser dans la rue. L’homosexualité rentre dans les moeurs mais je ne connais que trop bien le poids des regards et l’homophobie, parfois latente, encore aujourd’hui”

Par ailleurs, l’Asking n’était pas pour autant catalogué exclusivement gay. C’était un bar ouvert à tous et chaleureux que l’on soit homo ou hétéros. Chacun pouvait échanger et s’y amuser… le tout dans le respect.

Enfin, une à deux fois par mois, le Asking Bar programmait des soirées spéciales à thèmes comme des soirées cabarets. Pendant quelques temps, Simon avait également organisé des soirées spéciales rencontres gay.

Dernièrement

Narbonne : une rencontre sur internet qui tourne mal. Un gay de 67 ans agressé.

Un air de déjà vu. Trop vu et entendu. C'est à Narbonne. Un homosexuel surfe sur une application de rencontre puis le guet-apens...

Violente agression homophobe à Rouen : 6 ans et 3 ans de prison ferme pour les tortionnaires

Un procès attendu. Deux hommes accusés de séquestration et d'agression homophobe. La Cour a prononcé son verdict. Compte-rendu d'audience...

À Paris, l’Escale, une colocation solidaire pour lesbiennes exilées

Une colocation pour des exilées LGBT est mise en place. Son nom : l'Escale. Son but est de protéger des personnes LGBT persécutées...

Près de Caen, la boîte de nuit gayfriendly Le Phoenix offre ses stock à la Croix-Rouge

Depuis la fermeture de son commerce, Anthony Simon du Phoenix, a décidé d'offrir ses stocks. Des sodas et des jus de fruit pour 3000 euros...

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé