Caen : une foule impressionnante et colorée pour la Pride 2021 (reportage photos)

Une renaissance et doublement… Les caennais et caennaises étaient en nombre ce samedi 19 juin pour la Pride 2021. Le Centre LGBTI de Normandie, organisateur de la Marche des Fiertés, comptabilise 3000 personnes au plus fort de la marche.
Pride 2021 à Caen
(Pride 2021 à Caen – photo : gaynormandie.com)

Un record de fréquentation

Après l’annulation de l’édition 2020, la Marche des Fiertés dépasse cette année toutes les espérances. Le besoin de sortir, de manifester et de s’exprimer était fortement présent pour cette Pride 2021.

Dans les rues de Caen, cette marche affiche de beaux sourires. De nombreuses personnes ont fabriqué elles-même leurs pancartes. Les slogans respiraient la joie de vivre : « Il n’y a pas d’amour censure », « Laisse briller tes vraies couleurs ». Ce dernier slogan est repris par Pierre qui interprétera, avec une très belle voix, la chanson « True Colors » (Cindy Lauper), à la fin de la Pride.

Certes, la pluie s’est déversée sur le cortège mais cela n’a pas empêché la foule d’exprimer les revendications de la Communauté LGBT+.

Pride 2021 Caen

Les discriminations n’ont pas disparu

L’épidémie de Covid 19 a créé un grand isolement souligne le Centre LGBTI de Normandie. « Les personnes les plus fragiles de notre communauté ont été les plus exposées : les exilé·es, les travailleur·euses du sexe, les personnes handicapé·es. » L’association ajoute dans son discours : « Les personnes LGBTI mineures se sont retrouvé·es enfermé·es dans des familles parfois violentes.(…) Les discriminations n’ont pas disparu pendant les confinements, elles se sont enfermées avec nous. »

Le Centre LGBTI de Normandie rappelle, à juste titre, que la Pride reste une manifestation. « La Pride est trop souvent réduite à un événement festif. Aujourd’hui, plus que jamais nous rappelons que la Pride est avant tout une manifestation, un moment pour rappeler que nous existons et que nous avons des droits. »

Les revendications portaient sur l’ouverture de la PMA incluant notamment les personnes trans. Les associations LGBTI ont insisté sur « le droit d’asile pour les réfugié·es LGBTI… personne n’est illégal ! ». Amnesty International, présent à la Marche a rappelé ce principe. Enfin, le discours des association met l’accent sur la fin des mutilation des enfants intersexes mais aussi la fin des thérapies de conversion et des parcours de transition simples et gratuits.

Reportage photos

Pour aller plus loin

à lire

WAG, le magazine gay du grand ouest, disparaît

Le magazine gay du grand ouest WAG disparaît et cesse ses publications notamment en Normandie. Une nouvelle perte pour les médias LGBT...

Venus Sauna gay à Évreux

Ce sauna gay est près d’Évreux. Arrivé en 2022, Vénus Sauna prend la relève du Clèm avec des créneaux gay et mixte : jacuzzi, hammam, backroom

À Caen, le bar gay l’Apollon recherche un repreneur après 22 ans de service

Une page pourrait se tourner dans la vie LGBT à Caen. Le bar gay l'Apollon recherche un repreneur. Il fêtera ses 22 ans dans quelques mois...

Caen : tabassés car supposés homosexuels, la justice condamne partiellement

Trois jeunes sont condamnés par le tribunal de Caen après avoir tabassés deux hommes qu'ils estimaient homosexuels...