L’association Gay’T Normande en sursis, recherche président.e…

L’association LGBT Gay’T Normande organisait son assemblée générale le 19 janvier dernier. Faute de candidat, l’élection au poste de Président.e n’a pas eu lieu. L’association doit se réunir une dernière fois fin février. Si aucun candidat ne se présente, l’association risque de disparaître après 8 années d’existence. Un appel à candidatures est lancé.

L’association Gay’T Normande en sursis, recherche président.e…

« Être Président d’une association de l’envergure de Gay’T Normande, c’est retirer autant de plaisir que face face à nombre de responsabilités. C’est tirer une énorme fierté de la réalisation d’actions demandant un investissement conséquent ». Ces mots sont ceux de Thomas Leroy, Président de Gay’T Normandie jusqu’à aujourd’hui. Il a décidé de ne pas renouveler son mandat. Personne ne souhaite prendre sa place.

La situation de Gay’T Normande est assez représentative des associations en France qu’elles soient LGBT ou non. En France, douze millions de bénévoles s’engagent chaque année dans 800 000 associations à but non lucratif.

Et pourtant, ce n’est pas le manque de bénévoles qui empêche Gay’T Normande de continuer. En effet l’association affichait 80 adhérents fin 2018. Ce n’est pas non plus le manque de moyens financiers. Le problème est l’engagement. Il est aujourd’hui difficile de trouver des bénévoles souhaitant prendre des responsabilités. C’est un peu comme les communes rurales où il est parfois difficile de trouver un.e. candidat.e au poste de Maire. Dans le cas de Gay’T Normande, la situation est similaire.

Tout sauf président

Des bénévoles de l’association Gay’T Normande se sont portés volontaires pour aider la structure dans ses activités…. Mais aucun ne souhaite prendre le poste de Président.e.

C’est une fonction qui expose et qui demande du temps. Thomas, l’actuel président de Gay’T Normande reconnaît que la fonction n’est pas facile à concilier avec la vie privée : « Aujourd’hui, mes projets évoluent et ne me permettent plus d’envisager un équilibre suffisant avec mon investissement associatif. Je préfère donc passer le relais à une personne qui pourra, qui saura continuer de faire rayonner Gay’T Normande. »

L’association Gay’T Normande en sursis, recherche président.e…

D’autres associations ont choisi de faire disparaître la fonction de « président.e ». En 2018, le Centre LGBTI de Normandie a décidé de transformer le poste de président en instance collégiale. Néanmoins, il faut savoir rassembler une équipe sur un projet, sur une méthode, sur une orientation.

Le bilan de l’association Gay’T Normande est pourtant méritant. Créée en 2011, cette association est devenue avec le Centre LGBTI de Normandie une des associations les plus reconnue et écoutée, même si ses actions se sont resserrées au territoire de la Métropole de Rouen.

Un bilan méritant

L’association possède un agrément de l’Education Nationale pour réaliser des interventions en milieu scolaire (IMS) de lutte contre l’homophobie. Récemment ses bénévoles, formés à ces actions, ont réalisés des interventions dans des lycées professionnels. Gay’T Normande a mis en place une ligne d’appel téléphonique et réalise des permanences d’accueil une fois par mois, ouvert à tous.

En 2014, l’association a relancé les journées du cinéma LGBT sur Rouen. Elle a terminé en avril dernier sa quatrième éditions avec trois jours de films et documentaires LGBT.

L’association Gay’T Normande en sursis, recherche président.e…

Gay’T Normande est également aux avant-postes sur les sujets d’actualité. En lien avec les autres associations LGBT de la région, elle a participé à plusieurs réunions avec le département de la Seine-Maritime et l’IGAS (inspection générale de l’action sociale) sur le scandale de l’adoption (les « enfants atypiques »). Récemment, elle est intervenue avec ses partenaires associatifs sur la mobilisation contre les actes homophobes lors du drame d’octobre 2018. Elle a cofinancé le suivi de la victime par un psychologue.

Un appel est lancé

Fatiguée, l’équipe sortante souhaite transmettre le flambeau à de nouveaux membres. L’association Gay’T Normande recherche un nouveau souffle et une équipe dirigeante renouvelée en 2019.

En 2018, deux associations LGBT ont cessé d’exister sur Rouen : Be Sport et Normandie Pride. Pour ne pas disparaître elle aussi, l’association lance un appel.

Thomas le Président sortant de Gay’T Normande envoie ce message : « Je tiens à rassurer celui ou celle qui souhaitera me succéder : ce rôle n’est pas isolé. La présence d’une équipe allège souvent une tâche parfois jugée trop lourde. Les échanges, les rires, les mains tendues sont autant de richesses pour nous que l’écoute, le soutien, l’engagement que nous pouvons avoir auprès du public et des adhérent.e.s. Être Président.e., c’est faire le pari que face à quelque chose d’un peu plus grand que soi, on ne peut en ressortir que grandi. »

Pour contacter l’association par mail : asso@gaytnormande.org et sa page facebook

Derniers articles

« Je suis pas comme ça », un film au coeur de l’homophobie (court métrage)

Deux collégiens harcelés pour une homosexualité supposée. Ce court métrage tourné en Normandie parle d'homophobie. Le voir en intégralité sur Gayviking.

MIEL, la nouvelle association LGBT+ à l’Université du Havre

La nouvelle association LGBT en Normandie à l'Université du Havre. MIEL, seule association à destination des étudiant.e.s. Rencontre avec Syrinne et Sage.

La Manif pour tous est de retour. Un appel à contre-manifester au Havre

La Manif pour tous et les Associations familiales catholiques ont manifesté ce samedi. Mais une contre-manifestation s'est organisée, entre 100 et 200 participant.e.s

À Rouen, la semaine des fiertés se clôture au village associatif (photos)

La détermination des militants LGBT était intacte. Après l'annulation de la Pride, les associations ont organisée leur semaine des fiertés.

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé