Arrêtés pour homophobie à Rouen

homophobie_essart_agression

(article publié le 7 février 2010)

Dans la nuit du 25 au 26 septembre 2009, Jérémy, un jeune homme de 25 ans, avait été sauvagement agressé dans la forêt des Essarts (La Londe), lieu de drague des homos sur l’agglomération de Rouen. Ce jeune gay était tombé dans un guet apens. Il avait été laissé pour mort avoir avoir été tabassé et brulé dans sa voiture. Jérémy avait déclaré, avant de sombrer dans le coma, qu’il avait été agressé par trois hommes qui l’ont insulté avant de s’acharner violemment sur lui et de l’asperger d’essence et d’incendier sa voiture. 30% de son corps a été brûlé.

Après plus de dix heures de souffrance dans la forêt, il avait été secouru par un promeneur qui avait appelé les secours.

Cette semaine 3 jeunes ont été interpellés à Rouen et Nantes, originaire de l’agglomération de Rouen (Grand-Couronne). Vendredi après-midi, Philippe Mesnard, le directeur du SRPJ de Rouen, et Christian Dreux, le procureur-adjoint de la Cour d’appel de Rouen, ont tenu une conférence de presse à Rouen pour faire le point sur l’affaire : « Selon leurs dires, les suspects qui circulaient en voiture vers 22h auraient été «agacés» par la victime, qui leur aurait fait un appel de phares. Ils auraient alors décidé de jouer le jeu en répondant à ses appels pour lui tendre un piège. Deux des suspects s’étaient cachés à l’arrière de la voiture et au moment de la rencontre, les trois hommes s’étaient jetés sur la victime et l’avaient frappée à coups de pieds, de poings et de crosse de pistolet. « 

Deux des trois personnes interpellées ont déjà reconnu les faits. Ces individus ont été mis en examen pour tentative de meurtre et actes de barbarie aggravés en raison de l’orientation sexuelle de leur victime.  Ils risquent la réclusion à perpétuité devant la cour d’assises.

Jérémy est toujours hospitalisé dans un état grave. Les forces de police et d’investigations ont réalisé un très bon travail très minutieux. Les crimes homophobes ne doivent en aucune cas restés impunis. La balle est désormais dans le camp de la justice.

Souhaitons un bon rétablissement à Jérémy même si on sait que cela sera très difficile.

Faites toujours très attention sur les lieux de dragues en plein air… évitez de les fréquentez. Les agressions ne concernent pas que les autres. Vous pouvez en être victime à tout moment.

Voir le rappel des consignes de vigilance (ici sur gayviking).

Sos Homophobie au 0.810.108.135 (ou au 01.48.06.42.41)

Derniers articles

Nouvelle date pour la Pride à Rouen : le 3 octobre

Après le report pour cause de Covid-19, la Marche des Fiertés 2020 se déroulera le samedi 3 octobre. Cette Pride s'inscrit dans la "Friche des Fiertés".

Caen : le bar associatif l’Aqueerium lutte pour sa survie et fait appel aux dons

Le coronavirus met en difficulté le bar l'Aqueerium. Un bar au carrefour des activités LGBT, queer et féministes sur Caen. Il fait appel aux dons...

Visibilité des lesbiennes : pourquoi est-ce si important ?

Créée en 1982, le 26 avril est la Journée...

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé