A Rouen, trente ans de prison pour avoir tué Lucia, transgenre

Un drame horrible. Lucia, transgenre, assassinée pour un mobile qui n’est pas élucidé. Mais la Cour d’Assise de Rouen a tranché.
(mise à jour le 14 novembre 2020 : cour d’assises d’appel)

A Rouen, trente ans de prison pour avoir tué Lucia, transgenre 

Cela fait trois ans que Lucia est décédée. En février 2016, à Rouen, Lucia Lorena, 53 ans, est retrouvée assassinée, une balle dans la tête.
Aujourd’hui, la Cour d’Assise vient de condamner son meurtrier à 30 ans de réclusion criminelle. L’homme était un “client” de Lucia.
Le mobile du drame n’a pas été élucidé. Néanmoins le procureur pense à une vengeance sur Lucia car elle était transgenre. Nous n’en serons pas plus. Le condamné refuse se parler.

« Il n’assume pas son homosexualité »

Finalement, c’est l’avocate qui parle pour lui :“C’est un homme qui n’assume pas son homosexualité et préfère se laisser accuser de meurtre plutôt que sa famille sache la vérité sur son orientation sexuelle”. 
Par ailleurs, selon les services de police, le coupable, âgé de 37 ans, serait aussi poursuivi devant les assises pour des violences commises sur une autre personne transgenre.

Les associations locales transgenres et notamment Getin considèrent qu’il s’agit bien d’un meurtre transphobe.
Transphobie, un mot toujours aussi difficile à prononcer par la justice.

Transphobie : 300 victimes par an

Dans le monde, chaque année 300 personnes sont tuées ou poussées au suicide car transgenre. Le rejet familial, social, professionnel qu’elles doivent subir en plus des diverses violences verbales et physiques sont insupportables pour beaucoup.
Récemment, en 2012, près de Rouen, dans la forêt de Roumare, Cassandra est retrouvée étranglée et son corps partiellement brûlé.
Mise à jour le 14 novembre 2020 : La Cour d’Assises d’Appel de l’Eure juge de nouveau cette affaire. Les jurés ont confirmé le premier verdict. Le meurtrier de Lucia écope de 30 ans de réclusion avec 5 ans de suivi sociojudiciaire après sa sortie de prison. Néanmoins, un recours en cassation n’est pas à exclure. Comme en première instance, l’accusé n’a pas excusé son geste, ni fait de commentaires, contrairement à la Justice.
A noter que le meurtrier de Lucia est reconnue coupable d’avoir blessé une deuxième femme transgenre avec un couteau. Des dommages et intérêts pour préjudice seront étudiés en février prochain par la Justice.

Dernières infos en Normandie

Les associations LGBT normandes se mobilisent contre l’extrême-droite

Les derniers résultats de l’extrême-droite en France mobilisent les associations LGBT en Normandie. La peur du RN au pouvoir inquiète…

Alençon : la Pride rassemble 350 personnes dans les rues de la ville

La sixième Pride d'Alençon dans l'Orne est un succès. Une marche des fiertés revendicative mais en couleurs et en musique.

Le Havre : 1500 personnes manifestent pour la Pride

Une marche des fiertés LGBT+ politique pour la lutte des droits. Cette année, la Pride présentait une programmation riche en animations.

Vernon : 200 personnes à la Pride, une marche éclatante d’utilité

La deuxième Pride de Vernon dans l'Eure se renforce et s'affirme. Tout le monde a pu juger de l'utilité de cette marche...

Autres infos LGBT+ en Normandie

Le Magazine LGBT+