Terrorisme homophobe à Orlando, la Normandie rend hommage

Dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 juin dernier, un homme a tué 49 personnes dans une discothèque gay à Orlando dans l’État de Floride aux États-Unis. On dénombre également 53 blessés.
Le tireur, Omar Mateen, a été tué par les forces de police. Le terroriste aurait prêté allégeance à l’État Islamique en prenant pour cible la communauté LGBT.
Ville d'Orlando aux Etats-Unis
(image Canva rabbit75)
L’enquête est encore en cours. Après le 11 septembre 2001, c’est l’attentat le plus meurtrier aux États-Unis.
Les réactions ont été mondiales, les hommages se sont vite multipliés. Le Président Barack Obama a souligné que cet acte rappelait « les heures les plus sombres de (notre) histoire ».

Un acte homophobe

Dans de nombreuses villes des bâtiments se sont parés des couleurs de l’arc-en-ciel, le rainbow flag, symbole de la communauté LGBT. Car il s’agit bien d’une attaque terroriste homophobe. La Communauté Gay, Lesbienne, Bisexuelle, Transgenre était bien l’objectif de ce tireur. Après un parcours 200 km loin de son domicile, le terroriste a pris pour cible la discothèque le Pulse représentant un haut lieu de la communauté gay. Peu de temps après les attentats, le père du terroriste, a déclaré à la presse que son fils s’était mis en colère quelques mois plus tôt en voyant deux hommes s’embrasser… l’excusant presque de cet attentat.

Orando à Rouen 2016
(photo gaynormandie.com – lâché de ballons à Rouen, en mémoire des victimes d’Orlando)

De son côté la communauté gay a aussitôt réagi. De nombreux hommages, comme à Paris le soir même, ont été organisés. Le lundi suivant, les rassemblements se sont vites programmés sur tout le territoire national : Nantes, Metz, Montpellier, Lille, Bordeaux, Reims… Au soir du lundi 13 juin, on dénombrait une trentaine de villes avec des hommages.

Hommages en nombre

La Normandie a également pris part au recueillement comme à Rouen le 13 juin et à Caen le 14 juin.

ROUEN

A Rouen, le rassemblement a eu lieu place de l’hôtel de Ville.
Alors qu’un conseil municipal se tenait au même moment, une suspension de séance a été proposée pour que les élus municipaux puissent rejoindre le parvis de la Mairie. Après un bref discours du Maire de Rouen rappelant les horreurs de cet évènement, une minute de silence a été observée par le public venu se recueillir.

La ville de Rouen avait hissé deux drapeaux aux côtés du drapeau tricolore : la bannière étoilée des États-Unis et le rainbow flag de la communauté LGBT. Des militants associatifs était présents comme HES, Gay’T Normande ou Normandie Pride. Une centaine de personnes se sont déplacées. Les élus politiques rouennais se sont également recueillis, de Droite comme de Gauche.

Le Maire de Rouen, Yvon Robert, était accompagné d’Hélène Klein, adjointe à la lutte contre les discriminations, avec la quasi totalité du conseil municipal. Le Président de la Métropole de Rouen, Frédéric Sanchez, était également présent.

Puis des ballons en forme de cœurs ont été lancés dans le ciel…

Les photos du rassemblement à Rouen

Vidéo du rassemblement à Rouen

CAEN

Les photos du rassemblement à Caen

Le rassemblement à Caen a également réuni une centaine de personnes place Bouchard à l’appel du Centre LGBT de Normandie. Pour le Centre LGBT de Normandie à l’origine de cet appel, il s’agissait « d’affirmer sa solidarité avec les victimes de ce drame, et aussi rappeler que les LGBT-phobies sont une réalité de tous les jours que nombre de nos concitoyens subissent. »
Voici quelques clichés postés sur les réseaux sociaux :

à lire

Elizabeth II et les LGBT : l’histoire de l’honorable époux de Sir Elton John

Anecdote : comment la Reine Elizabeth II a consacré un nouveau titre pour les couples d'hommes en son royaume...

La variole du singe : symptômes, contamination, traitement, vaccin…

Tout savoir ou presque sur la variole du singe ou monkeypox. De quoi s'agit-il ? Symptômes ? Contamination ? Vaccin ? Traitement ?

Église taguée à Rouen : l’extrême droite normande en profite et déverse son homophobie

Le 14 août dernier, des tags sont découverts sur une église à Rouen : « Toustes pd et gouines ». L'extrême-droite en profite...

Caen : 3000 personnes à la Marche des Fiertés du 18 juin

Des conditions météo idéales, la Marche des Fiertés 2022 fut une réussite à Caen. 3000 personnes ont défilé dans les rues ce samedi 18 juin.