dimanche 29 mars 2020

Sida : dépistage du vih, toutes les possibilités, faire le bon choix…

En 2018, 6200 personnes ont découvert leur séropositivité en France selon l’INVS (Institut National de Veille Sanitaire). Le nombre de découvertes de séropositivité au Vih est en diminution dans notre pays. La question du dépistage sur le virus du sida est un enjeux essentiel.

La transmission par rapports hétérosexuels représente plus de la moitié des découvertes (56%) et la transmission par rapports sexuels entre hommes 40% d’entre elles. Ainsi, les homosexuels restent une population la plus exposée au virus eu égard aux proportions.

Seine-Maritime, le Département se désengage des centres de dépistages anonymes et gratuits

Au-delà des découverts, en France, on estime que 25 000 personnes vivent avec le vih sans le savoir.

En 2018, 29% des personnes diagnostiquées au vih l’étaient à un stade avancé de l’infection. Ce retard dans le dépistage favorise la diffusion du VIH avant leur mise sous traitement.

Chaque année, plus de 5 millions de tests au Vih sont pratiqué dans notre pays. Le dépistage doit se poursuivre…

Vih / sida : question de vocabulaire

Il faut bien distinguer le Vih du Sida. Le Vih est le virus. C’est lui qui cause la maladie. Quand on fait un dépistage, on parle de dépistage du Vih et non de dépistage du sida. Et pour être plus précis, il existe différents type de virus : le vih1 et le vih2. En France, ces deux virus sont pris en compte dans le dépistage.

dépistage Vih sida

Le sida est le nom d’un ensemble de maladies opportunistes liées au virus. Il faut savoir que l’on peut être porteur du virus Vih sans avoir développé de maladie opportuniste, c’est-à-dire, de sida. Par contre, l’inverse n’est pas vrai. Si est malade du sida, on a le virus du Vih.

C’est pourquoi il important de se faire dépister très tôt afin de ne pas développer de maladies grâce aux traitements actuels.

Une personne qui a été exposée au virus du Vih dans son organisme est dite « séropositive », au contraire d’une personne « séronégative ».

Les différents dépistages

Pour faire un dépistage du Vih, vous avez plusieurs possibilités :

depistage-infographie-vih

1Le médecin traitant et la prise de sang

Demandez à votre médecin une ordonnance pour le dépistage du Vih. Présentez-vous dans un laboratoire d’analyses médicales. Ce dépistage sera pris en charge par la sécurité sociale et votre mutuelle si vous en avez une. Généralement, si vous le faites avant midi, vous aurez le résultat dans la journée. Il n’est pas besoin d’être à jeun. Le test peut être fait à n’importe quel moment de la journée.

docteur rendez-vous dépistage VIH
Photo Unsplash

Avec les nouveaux tests sanguins (par prise de sang), le test est fiable six semaines après la prise de risque. Le virus est techniquement détectable 15 jours après avoir été infecté. Néanmoins son développement dans le corps humain dépend de chaque personne. Aussi, médicalement, on considère qu’au bout de 6 semaines, le dépistage est fiable à 100% pour détecter tout le monde. C’est pourquoi, il ne faut pas se fier à un résultat négatif avant 6 semaines de la prise de risque.

2 Le laboratoire sans ordonnance, prise de sang

On l’oublie souvent mais il est possible de se rendre directement dans un laboratoire d’analyses médicales sans ordonnance. C’est une des rares analyses où l’ordonnance n’est pas obligatoire.

prise de sang, dépistage vih sida
Image par tomwieden de Pixabay

Par contre, le coût sera à votre charge. Selon les laboratoires, la prestation coûte environ 25 euros. Vous aurez le résultat généralement dans la journée. C’est le même protocole qu’avec une ordonnance avec le médecin traitant. A noter que si vous réalisez un dépistage dans un laboratoire sur Paris, vous ne payerez l’analyse.

3 Dépistage anonyme, Trod ou flash test

Il s’agit d’un dépistage anonyme et gratuit, très rapide, dénommée « Trod » ou « flash test vih« . Vous êtes testé au virus grâce à une goutte de sang au bout de votre doigt.

Le résultat est rapide (entre 10 et 30 minutes d’attente pour le résultat). Ce dépistage se déroule généralement dans des locaux associatifs comme les associations Aides ou Enipse et même les associations LGBT, adresses ci-dessous (pour en savoir plus sur ce dépistage : cliquez ici ). Des opérations de dépistage rapide sont également organisées dans les établissements gay ou libertins (sauna, cruising…).

dépistage vih sida, trod
Image par Tesa Robbins de Pixabay

Avec la technique de la goutte de sang, le dépistage sera fiable après trois mois de la prise de risque. C’est pourquoi, il ne faut pas se fier à un résultat négatif avant trois mois.

4Autotest vendu en pharmacie

Le dépistage avec l’autotest vendu en pharmacie est arrivée en France en septembre 2015, ce test est similaire aux « Trod ».

L’autotest est vendu aux alentours de 25 euros, sans ordonnance. Certaines associations LGBT ou de santé sexuelle en distribuent gratuitement. L’intérêt de l’auto-test est de réaliser soi-même le test par une petite piqûre au bout du doigt. Après 15 minutes d’attentes, vous avez le résultat. Il faut bien suivre la notice. Et si besoin il ne faut pas hésiter à téléphoner à sida info service comme indiqué sur l’emballage de l’autotest.

Autotest du dépitage Vih
photo Sida Info

Attention, comme le Trod vu précédemment le délai de fiabilité est de trois mois après la prise de risque. Si celui-ci est positif, consultez votre médecin, afin de le confirmer par un test sanguin classique.

Enfin, l’autotest ne dépiste que le Vih, pas les autres maladies sexuellement transmissibles comme l’hépatite ou la syphilis, etc…

FOCUS

Démarches dans un Centre de dépistage anonyme et gratuit… comment ça marche ? 

Il existe de nombreux centre de dépistage anonyme et gratuit en France : centres sociaux départementaux, hôpitaux publics. C’est une des possibilités les plus pratiquée en France pour un test de dépistage anonyme et gratuit. Le dépistage se réalise par une prise de sang. Comme chez le médecin ou sans ordonnance, l’avantage est que le délai de fiabilité est de 6 semaines après la prise de risque, mais l’inconvénient, c’est que vous avez rarement le résultat dans la journée.

C’est quoi ? C’est où ?

Les CeGIDD (ex-CDAG) sont des centres de dépistage anonyme et gratuit sont généralement financés par les hôpitaux universitaires et les départements au titre de leur action sociale. Il s’agit de lieux où toutes les personnes peuvent se faire dépister de façon anonyme et gratuite sans justification d’identité, de carte de sécu ou de mutuelle. Le personnel de ces centres sont des médecins et des infirmières (-iers). Les locaux sont tout à fait adaptés, propres et le matériel médical est comme dans tous les hôpitaux. Pas d’inquiétude à avoir. C’est du sérieux.

Outre l’annuaire, pour connaître un centre de CeGIDD dans votre département vous pouvez cliquez ici, et après l’affichage de la page cliquez sur le numéro de votre département pour trouver un centre (pour la Normandie, voir directement les adresses en bas de page sur la carte).

Centres de dépistage en Seine-Maritime : en 2019 les hôpitaux prennent le relais du Département (CeGidd) mais deux centres vont fermer

Première chose à faire : téléphoner au Centre de dépistage. Il est nécessaire de prendre un rdv. Demandez un rendez-vous pour le dépistage. Un rendez-vous vous sera donné par votre interlocuteur. Vous ne donnez pas votre nom, juste un prénom. Retenez bien votre date et heure de rendez-vous. Confirmez-vous le lieu. Les délais sont plus ou moins longs selon les départements.

Le rendez-vous du dépistage…

Présentez-vous à la date et heure dites. Donnez votre prénom à l’accueil. Vous êtes reçu par un docteur qui vous posera des questions sur le pourquoi de votre dépistage, sur vos pratiques sexuelles et votre état de santé à cet instant.

Il vous expliquera le déroulement de la procédure. Toutes ces questions lui permettront d’étudier l’étendue du dépistage à réaliser. En plus du Sida-VIH, vous aurez peut-être un dépistage sur la Syphilis ou l’hépatite (A, B ou C). Il vous expliquera tout…. Après entretien, vous retournez dans la salle d’attente jusqu’à qu’une infirmière ou un infirmier vous appelle par votre prénom pour faire le prélèvement sanguin.

Seine-Maritime, le Département se désengage des centres de dépistages anonymes et gratuits.

Tout au long de la procédure, vous êtes suivi par votre prénom et un numéro vous garantie votre anonymat.

L’infirmier ou l’infirmière vous fera une prise de sang… et vous pourrez repartir chez vous.

Les résultats…

Généralement une semaine après, vous devrez revenir au CeGIDD lors d’un rendez-vous que vous aura fourni le docteur ou l’infirmière avec votre référence (prénom et numéro).

C’est le docteur lors d’une entrevue qui vous annoncera vos résultats. Il vous fournira les documents issus du laboratoire de virologie (vih, hépatites, syphilis selon le besoin). Le docteur vous fournira des explications sur les risques de contamination sur les différentes maladies.

Vos résultats seront négatifs (absence d’exposition au virus Vih) ou positif (présence d’anticorps dans votre sang). Dans le dernier cas, le personnel médical vous conseillera et vous orientera vers les personnes adéquates afin de commencer un traitement.

Se faire dépister de façon anonyme et gratuit est donc très simple. N’hésitez pas. C’est important.

 

Les centres de dépistages anonymes et gratuits en Normandie

Derniers articles

Coronavirus : ligne d’écoute pour le public LGBT et leurs commerces

En Normandie, face au coronavirus, une ligne d'écoute à destination du public LGBT et de leurs commerces est mise en place avec ENIPSE.

La culture gay en musique : de 1976 à 1979, l’histoire du disco

1976-1979 : Les 4 années qui ont pulvérisé des siècles de préjugés homophobes. Le disco est à l’origine de nombreux courants musicaux

Vernon : guet-apens sur Grindr avec violences et vols

Un véritable guet-apens. Deux jeunes de 17 et 18 ans sont interpellés par la police : fausses rencontres sur Grindr, violences, vol...

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé