Des préservatifs non conformes révélés par 60 millions de consommateurs

Chaque année, près de 100 millions de préservatifs sont vendus en France. Le magazine de l’Institut National de la Consommation (INC) a testé ce mois-ci 18 modèles de préservatifs masculins. Des modèles abordables et assez basiques les plus vendues dans le commerce.

couverture 60 millions
(magazine 60 millions de consommateurs – novembre 2020)

Dans son numéro du mois de novembre 60 millions de consommateurs révèle plusieurs défaut de non-conformité. Outre des problèmes d’étiquetage, l’étude observe des défauts de performance et de résistance.

Des capotes perforées

Certaines marques présentent des préservatifs défectueux, voir perforés. Les tests réalisés par le magazine font ressortir des notes de 16,5 à 9,5/20.

Dans ce classement le magazine disqualifie le préservatif « Manix contact ». Celui-ci présente des « trous et un défaut de résistance » ! Un comble pour un tel produit de santé.

D’autres capotes masculines présentent des notes insuffisantes sur leur résistance avec un risque de déchirure. Le magazine met en cause trois préservatifs : Soft invisible, Pharmactiv Classiques, et Sortez couverts. En effet, le magazine note une résistance inférieure à ce qu’exige la norme internationale. A contrario, les préservatifs de marque Durex, Eden, Protex, Intimy obtiennent les meilleurs notes.

préservatif
(crédit photo : Studioroman canva)

Mais ce n’est pas la première fois que des reproches sont constatés envers les fabricants de préservatifs. En 2017, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes) avait constaté un taux de non conformité de 82%.

De la pédagogie dans l’étiquetage

Le magazine 60 millions de consommateurs demande aux fabricants de procéder à des vérifications « plus fiables par respect du consommateur et pour être à la hauteur de l’enjeu ». Le port du préservatif reste la seule façon de limiter les risques d’infections sexuellement transmissibles (IST).

Par ailleurs, le magazine conseille aux fabricants d’apposer des messages plus adaptées aux consommateurs. Ainsi, les boîtes de préservatifs pourraient indiquer la nécessité de demander rapidement un avis médical en cas de déchirure du préservatif. Et pour une meilleure utilisation le magazine conseille de préciser la nature du lubrifiant adéquat.

Et le préservatif féminin ?

Enfin, face aux 100 millions de préservatifs masculins, seulement 2 millions de préservatifs féminins sont vendus en France relève le magazine. Mais, sans pour autant les avoir testés, ils restent méconnus et difficile d’accès.

L’Institut de la Consommation regrette que le préservatif féminin soit plus cher (2 €) que le préservatif masculin. 60 Millions de Consommateurs note que « la capote féminine gagnerait à être connue (…) notamment avec la nouvelle génération de préservatif féminin ».

masculin, féminin
(crédit photo : pixelshot. A gauche : un préservatif féminin. A droite : un préservatif masculin)

Pour info : remboursement sécu

Depuis décembre 2018, la Sécurité Sociale rembourse certaines marques de préservatifs. Le remboursement est à hauteur de 60 % en cas de prescription par un médecin ou une sage-femme. Aujourd’hui deux marques sont concernées : « Eden » (2,6 € pour une boîte de 12) et « SortezCouverts » (2 € par boîte de 12). Hélas, cette dernière marque n’a pas réussi le test de résistance du magazine 60 Millions de Consommateurs.

Le magazine 60 Millions de Consommateurs est disponible chez votre marchand de journaux ou en numérique. (novembre 2020 – 4,8 €).

Derniers articles

VIH – sida : l’épidémie face au Covid. Un décrochage dans la prévention

En pleine épidémie du Covid, les premiers chiffres de la lutte contre le VIH laissent entrevoir un relâchement inquiétant de la prévention

Le Département des Pyrénées-Orientales signe la charte LGBT+

Le Département des Pyrénées-Orientales signe la charte de l'association LGBT+66 contre les discriminations et la défense des droits...

Metz. Un conseiller municipal RN qualifie « l’idéologie LGBT » de dérive sociétale

Grégoire Laloux, élu conseiller municipal du Rassemblement National s'oppose au versement d'une subvention à une association LGBT.. une dérive sociétale.

Homophobie et menaces de mort à l’usine Renault de Cléon

Julien repense à ces trois nuits à l'usine Renault. L'angoisse est parfois présente. Négligences de Renault Cléon ?

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé