L’état du VIH et des MST en Normandie et en France : les chiffres

Santé Publique France vient de publier les chiffres sur l’épidémie du VIH en 2022. Les contaminations augmentent pour la deuxième année consécutive, en France et en Normandie. Un nombre important de personnes (43%) découvrent tardivement leur séropositivité. Les autres MST (maladies sexuellement transmissibles) progressent également sur la dernière année observée. C’est le cas de la chlamydia, les infections à gonocoque et la syphilis. Toutefois le nombre de dépistages à progressé en 2022 et dépasse les chiffres de la période avant-covid (2019).

Chiffres 2022 VIH
(photo : Canva de jarun011 de GettyImages)

L’agence nationale de santé déclare que le nombre total de personnes ayant découvert leur séropositivité au VIH en 2022 est estimé à 4 233 personnes (contre 3 699 un an plus tôt). Certes l’évolution progresse, toutefois elle reste inférieure à l’année précédent le Covid-19, année de référence (5 069 personnes).

Nombre de cas séropositifs en France
Source : Santé publique France, DO VIH, données au 30/06/2023 (nombres bruts et nombres corrigés selon les
estimations « hautes » et « basses »)

Normandie

En Normandie, le taux de découverte au VIH progresse, passant de 37 à 52 cas par million d’habitants. Cette unité de grandeur permet de comparer les régions entre elles (voir cartes ci-dessous). Toutes les régions progressent, exceptées les Hauts-de-France, l’Ile-de-France, le Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté et Paca.

carte séropositivité 2022
Source : Santé publique France, DO VIH, données corrigées au 30/06/2023 (estimations « hautes »)

Avec une population de 3,3 millions d’habitants, la Normandie aurait connu 172 nouveaux séropositifs dans notre région en 2022, soit une cinquantaine de cas supplémentaires par rapport à l’année précédente.

La diminution du nombre de découvertes de séropositivité est en nette baisse depuis 2012. Mais l’association nationale Aides considère ce résultat comme décevant, comparé à d’autres pays européens. « À titre d’exemple, au Royaume-Uni, entre 2012 et 2018, le nombre de découvertes de nouvelles transmissions a chuté de 71.4% chez les hommes ayant des relations sexuelles entre hommes alors qu’il n’a baissé que de 32% entre 2012 et 2022 en France » précise l’association.

Profil des nouveaux cas de séropositivités en 2022

Au niveau national, les personnes ayant découvert leur séropositivité en 2022 avaient un âge médian de 37 ans. Les principaux modes de contamination des personnes ayant découvert leur séropositivité en 2022 étaient lors de rapports hétérosexuels (54%) et des rapports sexuels entre hommes (41%) chez des personnes cis. Les découvertes étaient plus rarement liées à des rapports sexuels chez des personnes trans (2%) puis enfin des personnes utilisant des drogues injectables (1%) selon Santé Publique France.

L’agence ajoute que plus de la moitié des nouveaux séropositifs en 2022 (56%) concernaient des personnes nées à l’étranger.

Par ailleurs, les séropositivités sont constatées très tardivement. En 2022, 43% des découvertes de séropositivité étaient des diagnostics tardifs (stade avancé de la contamination ou stade Sida).

Découverte tardive de séropositivité
Source : Santé publique France, DO VIH, données corrigées au 30/06/2023

La Normandie fait partie des 4 régions où les séropositivités sont constatées tardivement (48% des cas).

Découverte tardive VIH positif en régions
Source : Santé publique France, DO VIH, données corrigées au 30/06/2023

Les dépistages

Un des enjeux important dans la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles est le dépistage.

Après un net décrochage en 2020, l’activité du dépistage en 2022 a dépassé les niveaux d’avant Covid avec près de 6,5 millions de tests. L’Ile-de-France et la région PACA sont en tête du dépistage. La Normandie est légèrement en dessous de la moyenne.

dépistage vih en région
Source : Santé publique France, LaboVIH 2022, données corrigées

Dans son communiqué de presse du jour, l’association AIDES considère que ces « dépistages sont nombreux mais insuffisamment ciblés ».

De son côté, Santé Publique France insiste pour développer les opérations de dépistage. Il s’agit de « poursuivre cette tendance à la hausse et de remobiliser professionnels de santé et populations clés (…) Un dépistage précoce des personnes ayant pris un risque et de leurs partenaires, suivi d’une mise sous traitement rapide, est indispensable pour interrompre les chaines de transmission » précise l’agence de santé.

190 000 personnes vivent aujourd’hui avec le VIH en France.

MST : Maladies Sexuellement Transmissibles

IST : Infections Sexuellement Transmissibles

En 2022, 2,6 millions de personnes ont bénéficié au moins une fois d’un dépistage aux infections à Chlamydia trachomatis ; 3 millions pour un dépistage d’une infection à gonocoque ; et 3,1 millions pour un dépistage de la syphilis. Le taux de dépistage de ces trois IST continue à augmenter en 2022.

Toutefois, les chiffres de Santé Publique France révèle que la Normandie se dépiste moins que les autres régions de France.

A l’échelle nationale, les diagnostics d’infection à Chlamydia, de gonococcies et de syphilis augmentent sur les années récentes, surtout la syphilis chez les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (entre 71 et 77% des cas).

En Normandie, le taux de positivité est inférieur à la moyenne nationale pour les infections de gonococcies (3,1%) et syphilis (0,9%). Par contre, la Normandie se positionne en haut du classement pour les infections à la Chlamydia (8,5%).

Gonocoque en région
Source : Données des rapports d’activité et performance (RAP) des CeGIDD. Exploitation Santé publique France
Syphilis en région 2022
Source : Données des rapports d’activité et performance (RAP) des CeGIDD. Exploitation Santé publique France

 

Chlamydia en région
Source : Données des rapports d’activité et performance (RAP) des CeGIDD. Exploitation Santé publique France

 

Traitement préventif au VIH : la PrEP

Enfin, les personnes sous PrEP sont en progression constante. Un protocole PrEP est une prévention médicamenteuse contre le VIH. Ce médicament s’adresse aux personnes qui n’ont pas le VIH et consiste à prendre un médicament afin d’éviter de se faire contaminer (ce médicament est pris en charge à 100% par l’assurance maladie). Il faut préciser que les médicaments de PrEP ne protègent pas des MST en dehors du VIH.

L’état du VIH et des MST en Normandie et en France : les chiffres
(photo Canva de LSOphoto de GettyImages)

L’observatoire EPI-PHARE, groupement d’intérêt scientifique créé par l’ANSM et la Cnam, vient de diffuser les derniers chiffres de la PrEP.

« Les chiffres actualisés attestent de la poursuite de la diffusion de la PrEP en France au cours de la dernière année, avec plus de 20 000 nouvelles initiations entre juillet 2022 et juin 2023, soit près de 1700 par mois en moyenne. Fin juin 2023, le nombre de personnes de 15 ans et plus ayant initié la PrEP en France depuis 2016 s’élevait à 84 997, un chiffre en augmentation de 31% par rapport à fin juin 2022. »

L’évolution favorable de ces chiffres s’expliquent notamment par l’ouverture à la prescription de la PrEP par les médecins généralistes depuis juin 2021. Toutefois, le patient de la PrEP reste encore principalement des hommes résidant en Île-de-France ou dans une grande métropole.

Pour aller plus loin

Télécharger la note complète du Bulletin de santé publique VIH-IST (Novembre 2023)

Site internet du Corevih Normandie

Liste des CEGIDD (dépistage anonyme et gratuit en France)

Dernières infos en Normandie

Les associations LGBT normandes se mobilisent contre l’extrême-droite

Les derniers résultats de l’extrême-droite en France mobilisent les associations LGBT en Normandie. La peur du RN au pouvoir inquiète…

Alençon : la Pride rassemble 350 personnes dans les rues de la ville

La sixième Pride d'Alençon dans l'Orne est un succès. Une marche des fiertés revendicative mais en couleurs et en musique.

Le Havre : 1500 personnes manifestent pour la Pride

Une marche des fiertés LGBT+ politique pour la lutte des droits. Cette année, la Pride présentait une programmation riche en animations.

Vernon : 200 personnes à la Pride, une marche éclatante d’utilité

La deuxième Pride de Vernon dans l'Eure se renforce et s'affirme. Tout le monde a pu juger de l'utilité de cette marche...

Autres infos LGBT+ en Normandie

Le Magazine LGBT+