Le sauna Equatorial entre en guerre contre l'URSSAF

les-tondus-sauna-equatorial(article publié le 27 juillet 2013)
Les dirigeants des saunas gays Equatorial ont décidé de ne plus payer leur cotisations patronales à compter de ce mois-ci. L’entité « sauna Equatorial » qui possède à ce jour 5 saunas ( dont deux en Normandie à Evreux et au Havre et trois autres à Nevers, Orléans et Poitiers) a crée un groupe de protestation contre les cotisations employeurs dues à l’Urssaf.
Ce groupe dénommé « Les Tondus » s’apparente aux mobilisations récentes commes « les pigeons » (les chefs d’entreprises) ou « les poussins » (auto-entrepreneur) qui ont défendus leurs intérêts professionnels face au Gouvernement. Pour le groupe « Les Tondus », il y a une petite différence de taille sur la méthode… c’est le fait de ne plus payer dès à présent leurs cotisations patronales.

les-tondus-sauna-equatorial2Les Tondus

Pour le patrons des saunas Equatorial on peut lire sur son site internet dédié : « La France est le pays où la pression fiscale est l’une des plus lourdes au monde et ce sans résultat efficace puisque que la situation ne fait qu’empirer d’année en année. Les Entreprises françaises sont tondues à un degré tel qu’elles ne sont parfois plus à même de payer leur salariés qui travaillent, car elles doivent financer seules la protection sociale de ceux qui ne travaillent pas. ». En effet, les cotisations sociales financent également les prestations des non-travailleurs (chômeurs, retraités, non actif comme les enfants par exemple).
Ce mouvement qui s’affiche dès le début comme apolitique et citoyen insiste sur les créations d’emplois qui en découleraient de cette suppression des charges patronales : « On le sait depuis des années, la suppression de la part patronale permettrait la création immédiate de 750.000 emplois en France..« . Selon leur raisonnement : « La part patronale de 2 salariés représente un salaire entier supérieur au SMIC ». Le patron de l’Equatorial, Guillaume De Thomas estime à 600 euros la charge des cotisations salariales par salarié qu’il pourrait réinvestir dans son entreprise et l’emploi.

Réinvestir dans l’emploi

emploiLe mouvement a commencé par le lancement d’une page Facebook puis par la création d’un site internet. Il a attiré l’attention de nombreux médias, journaux télévisés, presse écrite. Bref… il n’a pas laissé indifférent. Le sauna Equatorial à Evreux avait déjà eu des soucis avec le Pôle Emploi l’été dernier qui n’avait pas voulu bêtement publier une annonce pour son établissement (rappel ici). Selon le site des Tondus, une centaine d’entreprises à travers la France auraient déjà pris l’engagement de ne plus payer leur cotisation patronales même si deux entreprises (Equatorial et Intersport à Nevers) sont pour l’instant affichés à ce jour.

Une action incertaine…

Il n’est pas certains que l’Urssaf soit ravi du non paiement des cotisations sociales. Les entreprises ne respectant pas la Loi en ne payant pas dans les délais impartis leur cotisation encourent une majoration d’environ  5%.
L’action des patrons des deux saunas gays Equatorial ne laisse pas indifférent. Pour certains, il ne s’agirait que d’un simple coup de com’ ou plus d’incivisme, pour d’autres, au contraire, il s’agirait d’un vrai combat pour l’emploi afin de faire pression contre le Gouvernement et faire entendre la voix des entrepreneurs. En tout cas, le pari d’une cette action originale est risqué pour les entreprises qui s’y frottent.
 

ZOOM : Cotisation sociales / patronales, kesako ?
securite-socialeLes cotisations sociales financent la protection sociale depuis 1945 sans condition d’âge, de santé ou de ressources. Pour l’Urssaf (site officiel) : « l’obligation pour tous de participer au financement de ce socle commun est la meilleure garantie d’une protection sociale de haut niveau, solidaire et durable pour tous. ». L’ensemble du budget redistribué représente 440 milliards d’euros.
En résumé sur 100 euros de cotisations salariales et patronales : 42 euros vont à la couverture maladie, 29 euros pour les retraites, 15 euros à la famille, 10 euros pour l’assurance chômage et 3 euros pour les accidents de travail et maladies professionnelles.
Pour couvrir le niveau de prestation actuelle, les salariés payent 22% de cotisations sur leur salaire brut, et les entreprises payent en plus 42% sur le même salaire brut (c’est une moyenne car des allégements et exonérations existes). Il s’agit d’un niveau de contribution le plus élevé des pays occidentaux, mais tous les pays n’ont pas forcément la même couverture ou protection sociale. Adopter un modèle de couverture sociale est un vrai choix de société.

 

Pour aller plus loin sur le web…

– voir article de l’Express (ici)
– voir article sur France 3 Normandie (ici)
– voir le site des Tondus sur le web (ici)
 
 
 
 

Derniers articles

Le Havre : un homme condamné pour le meurtre de son conjoint. Mort d’avoir été trop gentil

À la lecture des chroniques judiciaires de Paris-Normandie, on découvre que cette histoire n'est pas vraiment un crime passionnel.

Les associations LGBT normandes font leur rentrée

La rentrée de septembre 2020 reste marquée par un...

La culture des pissotières : dans le placard de l’oubli

Les pissotières, un phénomène sociologique qui a marqué durant des décennies le quotidien de centaines de milliers d'homosexuels dans le monde...

Dieppe : fermeture du sauna gay l’Eclipse, première victime du Covid-19 en Normandie

Le sauna l'Eclipse, à Dieppe ferme ses portes. L'établissement succombe aux conséquences du Covid-19. C'est la première fermeture d'un établissement LGBT...

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé

X