vendredi 10 avril 2020

Le Refuge ouvre une permanence sur Rouen pour les jeunes LGBT rejetés par leur famille

Les activités de l’association Le Refuge se développent en Normandie. Après Le Havre, des permanences se mettent en place à Rouen dès janvier 2018.

Le Refuge est la seule structure LGBT en France à proposer un hébergement temporaire avec un accompagnement social aux jeunes majeurs victimes d’homophobie ou de transphobie. Des jeunes gays ou lesbiennes expulsés de chez eux en raison de leur homosexualité.

Le Refuge ouvre une permanence sur Rouen pour les jeunes LGBT rejetés par leur famille

La création de cette permanence résonne comme une revanche sur l’initiative avortée en 2014 sur Rouen

Philippe Paumelle

Interrogé par Gayviking, Philippe Paumelle, responsable du Refuge au niveau local, répond que « nous avons toujours envisagé de mettre en place des permanences sur Rouen, et sur Caen dans un premier temps. La délégation du Havre est une délégation départementale et elle se devait d’avoir une présence à Rouen. »

Il faut rappeler que l’arrivée du Refuge dans la région est relativement récente. C’est en octobre 2017 que l’association a ouvert un local avec la possibilité d’héberger des jeunes.  Les permanences du Havre ont commencé à se faire connaître notamment auprès de partenaires institutionnels.

La délégation de Seine-Maritime ne pouvait pas être absente de la capitale régionale, Rouen. Il a fallu attendre la nomination de Fabien Gonzalez au poste de correspondant relais du Refuge à Rouen pour permettre à l’association d’assurer ces nouvelles permanences. Il sera accompagné par un bénévole du Havre. « Fabien est en train de créer une petite équipe de correspondant relais de 3 à 4 personnes afin d’assurer ces permanences et d’avoir, à Rouen, une vraie présence » nous rapporte Philippe Paumelle.
Ces permanences auront lieu tous les seconds lundis du mois à Rouen de 18h30 à 21h30 au local « Le Diable au Corps » (100, rue St Hilaire). Depuis l’été dernier, le local associatif « Le Diable au Corps » est devenu un endroit clef pour de nombreuses associations LGBT et notamment celles du Centre LGBT de Normandie.

Ces permanences sont faites pour accueillir des jeunes et se veulent être des permanences d’écoute. Pour Philippe Paumelle « elles sont faites pour rassurer les jeunes qui seraient dans la souffrance et si un besoin d’hébergement se faisait sentir, un appel vers la ligne d’urgence serait fait pour étudier une prise en charge sur le Havre ou sur une délégation proche s’il n’y avait plus de place. Le service sur ces permanences sera le même qu’au Havre. »

Pour le moment, il n’est pas envisagé de solutions d’hébergement sur Rouen et sa Métropole . Le coût est particulièrement important. « L’appartement relais est au Havre et le premier jeune accueilli dans cet appartement vient d’ailleurs de Rouen (…) et nous devons en accueillir un autre très prochainement » nous explique Philippe Paumelle.
En 2016, l’association Le Refuge a hébergé 229 jeunes à travers la France (+18% par rapport à 2015), cela représente 25 643 nuités. L’âge moyen des jeunes hébergés était de 21 ans.
Après Rouen, quelle ville normande pour accueillir les permanences du Refuge ?
Philippe Paumelle répond « Pour ce qui est de mettre en place des permanences dans d’autres villes de Normandie, nous y sommes très favorables mais il faudra que nous ayons des candidatures de correspondants relais dans ces villes. Il est impératif d’avoir une présence sur place. Toutefois nous allons déjà consolider le Havre et Rouen avant d’élargir sur d’autres sites. »
Un appel aux volontaires est donc lancé pour étendre la présence du Refuge sur la région.

Contacts

Local du Refuge au Havre : 56 rue Labedoyère. Accueil public entre 17h et 20h tous les mercredis.
Permanence du Refuge à Rouen : 100 rue St Hilaire (Le Diable au Corps). Tous les second lundis du mois de 18h30 à 21h30.

Site internet de l’association Le Refuge : www.le-refuge.org (vous pouvez faire un don sur le site de l’association et même votre souhait d’affecter votre don à la délégation Seine-Maritime dans la zone « message »)
Ligne d’urgence 24h/24 – 7j/7 : 06 31 59 69 50
Page Facebook de la délégation Le Refuge en Seine-Maritime

Témoignages

Derniers articles

L’épidémie bouleverse les commerces LGBT : quels impacts ?

En Normandie avec l'épidémie de coronavirus, les commerces LGBT ont fermé. Problèmes financiers, assurances qui les lâchent. Quelle réouverture ?

En Normandie, le coronavirus menace l’action des associations LGBT

L'épidémie de coronavirus menace les associations LGBT. Actions annulées, Pride incertaines. Quelles alternatives pour les associations ? Des lignes d'écoutes sont mises en place. Une solidarité s'organise.

Coronavirus : ligne d’écoute pour le public LGBT et leurs commerces

En Normandie, face au coronavirus, une ligne d'écoute à destination du public LGBT et de leurs commerces est mise en place avec ENIPSE.

La culture gay en musique : de 1976 à 1979, l’histoire du disco

1976-1979 : Les 4 années qui ont pulvérisé des siècles de préjugés homophobes. Le disco est à l’origine de nombreux courants musicaux

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé