Caen : deux mamans perdent leur petit garçon d’une leucémie. Elles font un tour de France à vélo.

Caen en NormandieSolveig et Aude sont deux mamans. Elles viennent de perdre leur fils, Maël à l’âge de 18 mois. Leur petit garçon est décédé en novembre dernier d’une leucémie foudroyante. Pour remercier tous leurs soutiens, elles font un tour de France en vélo pour les rencontrer. C’est un magnifique témoignage que nous propose la presse régionale et notamment France 3 Normandie.
Solveig et Aude pour Maël
(copie écran France 3 Normandie : Solveig et Aude)
La plus grande épreuve d’une vie est bien celle de perdre son enfant. A l’âge de 18 mois, Maël est atteint d’une leucémie à la forme rare en 2020. Une greffe de moelle osseuse était envisagée… mais la maladie a été plus forte et plus rapide. Le petit garçon s’est éteint rapidement au mois de novembre.
C’est donc un monde qui s’effondre pour ses deux mamans, Solveig, photographe, et Aude, prof de sport. C’est alors qu’elles ont l’idée de surmonter leur chagrin par un tour de France à vélo.

Un voyage « pour lui et pour nous »

En février dernier, elles démarrent leur périple au départ de Caen, direction la Manche, puis la Bretagne, l’Aquitaine, le Grand-Est… Au total, 70 étapes, 6000 km à travers la France pendant trois mois.
Au moment des problèmes de santé de Maël, une cagnotte en ligne est créée, car les deux mamans décident d’arrêter de travailler pour soutenir leur enfant. À ce moment, Solveig et Aude avaient promis de remercier leur famille et amis de leur soutien une fois que Maël serait guéri.

Le doudou de Maël
(copie écran France 3 Normandie : Solveig et Aude)
Aujourd’hui, elles honorent leur promesse, même si leur petit garçon est parti. Mais, le petit Maël n’est jamais très loin. Il est en photo sur les vélos de ses mamans, tout sourire, ainsi que son doudou qui fait partie du voyage.
Les deux jeunes femmes racontent à France 3 Normandie : « On a choisi de le mettre au premier plan parce que tout le voyage est pour lui et on sait que dans des moments difficiles, il peut nous être d’un grand secours. Et c’est lui qui nous donne la force d’appuyer un peu plus fort ou de continuer quand parfois l’envie d’arrêter nous prend. »
A chaque étape, Solveig et Aude rencontrent leurs amis, leur famille et des inconnus aussi. Elles racontent leur vie avec Maël. Comme une thérapie pour garder la tête hors de l’eau, ces rencontres réconfortent les deux jeunes femmes. De passage dans l’Yonne, elles témoignent dans le quotidien local : « On ne pensait pas que cela prendrait une telle ampleur. Nous sommes très entourées et on trouve en face de nous beaucoup de gentillesse et de réconfort. »
Photo
(copie écran France 3 Normandie : Solveig et Aude pour Maël)

Tenir jusqu’au bout !

Comme elles l’expliquent à France 3 Normandie : « On ne faisait plus qu’un bloc. On ne s’est jamais lâché et heureusement parce qu’on avait besoin l’une de l’autre pour tenir debout ». Aude ajoute : « Le vivre seule, je n’en aurais pas eu la force. Les jours où je voulais rester au lit, Solveig me disait : non, on se bouge, on se lève, on va s’entraîner. »
Les deux jeunes femmes s’étaient rencontrées dans un club de Rugby à Caen. Le journal de la Presse de la Manche explique qu’elles ont pu bénéficier d’une PMA (procréation médicalement assistée) en Belgique car la France ne l’autorise pas encore.
Solveig et Aude ont créé une page facebook sous forme de blog pour que chacun suive leur périple.
Ce mois-ci, Maël aurait eu deux ans.

Reportage France 3 Normandie du 29 mars 2020

(extrait)

Reportage France 3 Normandie via Facebook, de Florent Turpin, Carole Lefrançois, Franck Leroy, Thomas Tourbier et Xavier Gérard

à lire

Elizabeth II et les LGBT : l’histoire de l’honorable époux de Sir Elton John

Anecdote : comment la Reine Elizabeth II a consacré un nouveau titre pour les couples d'hommes en son royaume...

La variole du singe : symptômes, contamination, traitement, vaccin…

Tout savoir ou presque sur la variole du singe ou monkeypox. De quoi s'agit-il ? Symptômes ? Contamination ? Vaccin ? Traitement ?

Église taguée à Rouen : l’extrême droite normande en profite et déverse son homophobie

Le 14 août dernier, des tags sont découverts sur une église à Rouen : « Toustes pd et gouines ». L'extrême-droite en profite...

Caen : 3000 personnes à la Marche des Fiertés du 18 juin

Des conditions météo idéales, la Marche des Fiertés 2022 fut une réussite à Caen. 3000 personnes ont défilé dans les rues ce samedi 18 juin.