Prison avec sursis pour des insultes homophobes à Caen

gay_manifPatrice habitant l’agglomération de Caen se plaint au propriétaire de son immeuble des nuisances sonores que lui infligent ses voisins du dessus, un couple qui vient d’arriver dans la propriété.
Quelques jours plus tard, le couple est furieux et décide de débarquer sur le lieu de travail de Patrice en l’injuriant en public : « Je vous informe que Monsieur est pédé », clame la jeune femme alors que de son côté, l’homme insulte directement Patrice « pendant trois minutes de façon intense », le traitant notamment d’« espèce de pédé » et le menaçant.
tgicaen_salle_correctionnelle01Patrice n’en reste pas là et décide de porter plainte devant le Tribunal. Le couple mis en cause a été jugé en son absence au tribunal pour injure publique envers un particulier en raison de ses préférences sexuelles.
Pour Maître Caroline Dazel, avocate de Patrice : « Cette infraction d’injure à caractère homophobe, je ne l’ai pas vue souvent « . Elle dénonce « une volonté délibérée de lui nuire ». « Ce n’est pas une insulte comme les autres. »
Le procureur quant à lui relève « la volonté de porter préjudice personnel, et au regard de l’activité professionnelle de leur victime ».
Le couple, une jeune femme de 25 ans, et son ami de 20 ans, ont été condamnés à quatre mois de prison avec sursis. Une peine très proche des réquisitions du parquet. Ils devront payer 1 000 € à leur voisin, Patrice.
Pour Patrice : « Il est temps que les mentalités changent ! Qu’un tel jugement soit rendu contre deux jeunes c’est tout simplement encourageant pour la répression d’actes inciviques ! Bravo a la justice, et merci. Les homos doivent se sentir en securité. »
Merci à Patrice d’avoir communiqué l’information – corrélée avec Ouest France.
Face à de tels actes quotidiens aujourd’hui, c’est une démarche de la part de Patrice qu’il faut souligner. On le qualifierait de courageux aujourd’hui. Il ne faut jamais laisser passer de tels propos. On aimerait bien voir plus souvent de telles décisions de justice… encore faut-il porter plainte… N’hésitez plus !

Dernières infos en Normandie

Caen : une Pride 2024 dans un contexte politique en crise

Une Marche des Fiertés avec un contexte politique pesant face à l'extrême-droite. Mais une Pride festive, joviale et déterminée.

Fécamp : 210 personnes défilent pour la Marche des Fiertés

Ce samedi 15 juin, 210 personnes défilent dans Fécamp pour la Pride. C'était la seconde édition organisée par Rainbow'n'Caux. Une réussite.

Les associations LGBT normandes se mobilisent contre l’extrême-droite

Les derniers résultats de l’extrême-droite en France mobilisent les associations LGBT en Normandie. La peur du RN au pouvoir inquiète…

Alençon : la Pride rassemble 350 personnes dans les rues de la ville

La sixième Pride d'Alençon dans l'Orne est un succès. Une marche des fiertés revendicative mais en couleurs et en musique.

Autres infos LGBT+ en Normandie

Le Magazine LGBT+