Giverny : le normand David Gallienne est le gagnant de Top Chef

David Gallienne est le vainqueur de l’émission Top Chef 2020 sur M6. Ce chef cuisinier normand tient un restaurant le Jardin des Plumes à Giverny dans l’Eure.

David Gallienne M6 Top Chef
(crédit photo : presse M6 – Marie Etchegoyen)

Début mai, on se souvient d’une séquence émotion. David Gallienne avait été très ému lors de ses retrouvailles avec son compagnon, Alexis, et ses enfants. Aujourd’hui, il est peu fréquent de découvrir des candidats ouvertement gay dans les émissions de téléréalité. Sa participation contribue à la représentation des personnes LGBT dans la société française. Cela fait du bien.

Un coming out dès le premier épisode

Pour ceux qui ne connaissent pas l’émission Top Chef sur M6… il s’agit d’un concours où s’affrontent plusieurs cuisiniers professionnels. Ils sont jugés par un jury. Quatre chefs sont présents pour accompagner les candidats tout au long de leur parcours. Cette émission existe depuis 2010. Cette année, c’était la 11ième saison. David Gallienne était accompagné d’Hélène Darroze, cheffe cuisinière deux étoiles (une des rares cheffes étoilées en France).

Âgé de 31 ans, David Gallienne fait son coming-out dès le premier épisode en février dernier sur M6. Il déclare alors : « J’ai un parcours de vie un peu atypique. À 25 ans, je découvre qui est le vrai David. Dans ma vie, tout d’abord il y a eu Marie, la mère de mes enfants, qui restera l’unique femme de ma vie. Aujourd’hui, je suis divorcé et je vis avec Alexis, mon chéri ».

(Crédit : extrait Twitter M6)

Assumer mon homosexualité m’a libéré

Aujourd’hui, il travaille toujours avec son ex-femme au restaurant. Il est père d’une petite fille et d’un petit garçon : « Le fait d’assumer mon homosexualité m’a libéré, et ça se ressent aussi aujourd’hui dans mes assiettes »

Dans une interview au Figaro, David Gallienne confiera, en mars dernier, avoir été victime d’homophobie : « Au cours de ma carrière, j’ai été blessé, sali. J’ai entendu des choses qui m’ont fait mal. J’ai été victime d’homophobie ». Le normand ajoute : « Grâce à la cuisine, j’ai pu surmonter toutes ces épreuves et je me suis libéré. Donc si ma participation à ‘Top Chef’ peut aider certaines personnes à s’assumer, le pari sera réussi. »

Cette volonté de contribuer à la représentation des personnes LGBT se réaffirme lors de l’émission de TMC Mon Quotidien avec Yann Barthès ce jeudi : « Je n’ai pas de problème à assumer qui je suis. Aujourd’hui, je travaille avec mon ex-femme, ça fait quinze ans qu’on travaille ensemble. » Et de conclure : « Si j’ai pu aider certains hommes à assumer qui ils étaient, j’en suis ravi. »

émission télévision M6
(capture écran, émission Top Chef M6 – David Gallienne et son compagnon Alexis)

Le talent n’a pas de sexualité

C’est la deuxième fois qu’une personne LGBT participe à l’émission Top Chef sur M6. Ainsi, lors de la saison 4 en 2013, Valentin Neraudeau avait fait la une de deux magazines gay, Têtu et de Sensitif. Il expliquait que la restauration, « est un milieu très macho. Mais on te respecte si tu es bon. Depuis que je fais du sport, j’ai pris vingt kilos, je pense que ça assoit mon autorité en cuisine. » Et d’ajouter « C’est vrai qu’il n’y a pas de grands chefs ouvertement homos. C’est un peu comme dans le sport de haut niveau. Moi, je crois vraiment que le talent n’a pas de sexualité. »

Enfin, dans une interview au quotidien Ouest-France ce jeudi, David Gallienne, précise ne « plus vouloir évoquer sa vie privée« , ni réagir aux insultes homophobes et menaces proférées sur les réseaux sociaux. Il veut protéger sa famille : « j’ai trouvé ma voie et j’en suis heureux » indique le Chef au quotidien du grand-ouest.

Le concours Top Chef a été dur cette année. David Gallienne n’a pas démérité. Il préfère évoquer sa cuisine et son terroir normand. Ainsi, il espère une deuxième étoile au guide Michelin.

Aller plus loin

 

Dernièrement

Actes homophobes dans un espace artistique à Saint-Denis : 5 victimes

Dimanche 18 juillet, une série d’épisodes homophobes violents a eu lieu à Saint-Denis, violences, insultes et destruction d'une arche arc-en-ciel...

Transgenre en prison : est-ce la double peine ? s’interroge Ouest-France

Le centre de détention de Caen s'empare de la question des détenues transgenres. De la souffrance en prison mais aussi de l'espoir...

Le Mans : l’association LGBT Homogène présente sa feuille de route : Pride et deux antennes dans la Sarthe

Florian Poupon, président de l'association LGBT Homogène sur Le Mans et la Sarthe a accordé une interview au journal Ouest-France / Le Maine Libre...

La Pride à Annecy rassemble 2500 personnes

La deuxième Pride à Annecy (Haute-Savoie) a rassemblé 2500 personnes avec un mot d'ordre était "Faire de notre identité, une liberté"...

Sur le même thème