Alençon : une rencontre qui tourne mal. Extorsion de fonds et violence

Une rencontre gay qui tourne mal pour soutirer de l’argent. Cela s’est passé à Alençon. C’est l’hebdomadaire l’Orne Hebdo qui nous révèle cette affaire dans son édition du 25 juin dernier.

Extorsion de fonds et violence, une rencontre qui tourne mal

Le tribunal d’Alençon a condamné ce 20 juin un jeune homme à un an de prison et 1500 € de dommages et intérêts. Le plan qui a mal tourné.

Les faits se sont produits en 2017. Via un site de rencontres gay, un homme de 21 ans donne rendez-vous dans un parc au bord de la Sarthe à un autre homme de 38 ans. Ce dernier est la future victime pour une rencontre d’un soir mais tarifée. La victime tombe dans un guet-apen. L’homme de 38 ans est roué de coups par deux autres complices qui n’ont pas été retrouvés.

Justice et homophobie, police

Seul l’homme de 21 ans est condamné. Il était le planificateur du rendez-vous. Le procureur de la République a tenté de faire reconnaître l’homophobie car le jeune homme aurait choisi sa victime en raison de son orientation sexuelle. Mais cette situation aggravante n’a pas été retenue par le Tribunal. L’avocat du prévenu a réussi à convaincre. Le jeune homme, pris de remords, se serait interposé aux coups portés à la victime.

Avec Grindr et les autres applications de rencontres, une nouvelle délinquance fait surface. Des agresseurs semblent penser que le public gay est une cible de choix : discrétion, facilité des rencontres, argent… Mais les dépôts de plaintes augmentent de façon significatives. Les victimes n’ont plus peur de déposer plaintes. Enfin, la surveillance des téléphones portables permet de retrouver un peu plus facilement les agresseurs.

Derniers articles

« Je suis pas comme ça », un film au coeur de l’homophobie (court métrage)

Deux collégiens harcelés pour une homosexualité supposée. Ce court métrage tourné en Normandie parle d'homophobie. Le voir en intégralité sur Gayviking.

MIEL, la nouvelle association LGBT+ à l’Université du Havre

La nouvelle association LGBT en Normandie à l'Université du Havre. MIEL, seule association à destination des étudiant.e.s. Rencontre avec Syrinne et Sage.

La Manif pour tous est de retour. Un appel à contre-manifester au Havre

La Manif pour tous et les Associations familiales catholiques ont manifesté ce samedi. Mais une contre-manifestation s'est organisée, entre 100 et 200 participant.e.s

À Rouen, la semaine des fiertés se clôture au village associatif (photos)

La détermination des militants LGBT était intacte. Après l'annulation de la Pride, les associations ont organisée leur semaine des fiertés.

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé