Agression homophobe à Dieppe


(article publié le 13 juillet 2010)

Le journal local, Paris-Normandie, révèle, dans une interview, une agression qui a eu lieu à Dieppe dans la nuit du samedi au dimanche 11 juillet 2010. La victime, Christian Merlhiot a été tabassé par quatre individus.

Christian Merlhiot, 47 ans, n’est pas inconnu. C’est un réalisateur de cinéma. Il était venu présenté son film « Le procès d’Oscar Wilde » sorti en avril 2010, un film au contexte homophobe de l’Angleterre victorienne. Il a tenu à témoigner et à faire voir son visage tuméfié pour ne pas passer sous silence les agressions homophobes. L’homophobie est toujours présente et violente, ne l’oublions pas.

Se promenant sur le pont Colbert à Dieppe… « Je rentrais à mon hôtel, avec mon ami qui me tenait par l’épaule, de la soirée d’ouverture du festival, à pied ». Quatre jeunes individus qui ont commencé à les insulter « copieusement« , les traitants de tous les noms et notamment « nous accusant de propager le Sida« . Christian Merlhiot demande aux jeunes d’arrêter leurs insultes … : « Je n’aurais pas dû… Trois d’entre eux ont alors couru vers nous. Ils m’ont pont_colbert_diepperattrapé et roué de coups. Ils ont cassé des cannettes de bière sur ma tête. J’ai perdu connaissance. ».

Son compagnon averti les secours qui prennent en charge Christian. Il est transporté aux Urgences, blessé à la tête et présentant de nombreuses ecchymoses. Il présente une trentaine de points de suture à la tête, « deux yeux au beurre noir, un hématome qui m’empêche de plier le genou, des contusions sur tout le corps ».

L’enquête de police a commencé afin de retrouver les agresseurs. Le réalisateur a tenu à ajouter qu’il se disait prêt « à revenir à Dieppe, qui est une ville où je viens souvent, où j’ai des amis ».

Mise à jour des infos le 22/07/2010 : Les trois jeunes agresseurs ont été interpellés. Après leur garde à vue, ils ont été relâchés sous contrôle judiciaire. Ils seront prochainement convoqués au Tribunal Correctionnel.

Derniers articles

Nouvelle date pour la Pride à Rouen : le 3 octobre

Après le report pour cause de Covid-19, la Marche des Fiertés 2020 se déroulera le samedi 3 octobre. Cette Pride s'inscrit dans la "Friche des Fiertés".

Caen : le bar associatif l’Aqueerium lutte pour sa survie et fait appel aux dons

Le coronavirus met en difficulté le bar l'Aqueerium. Un bar au carrefour des activités LGBT, queer et féministes sur Caen. Il fait appel aux dons...

Visibilité des lesbiennes : pourquoi est-ce si important ?

Créée en 1982, le 26 avril est la Journée...

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé