vendredi 3 avril 2020

L’Union Libre à Ouistreham

ouistreham1(article publié en avril 2008)

Cela fait 16 ans que David habite à Ouistreham et aucune initiative n’avait été réalisée par la commune pour la communauté LGBT, commune située à 14 km au nord de Caen.

Ainsi, il décide avec 2 autres compères de mettre en place une structure d’accueil associative sur la côte de Nacre : Union Libre.

Rencontre avec David, le président d’Union Libre.

Pourquoi créer « Union Libre » à Ouistreham ?

Pour répondre à cette question il faut remonter à 2 ans en arrière. En effet, cela fait deux ans que je me bats pour que la ville de Ouistreham ai une association gays, lesbiennes, bi et trans. La population de Ouistreham avoisine les 10 000 habitants. Et depuis 16 ans que je suis dans cette commune, je constate que rien n’existe pour cette « communauté ». Il y a eu des tentatives mais rien n’a tenu.

Il y a eu cependant un pub gay friendly qui ne doit plus exister si je ne me trompe pas. D’ailleurs celui-ci était placé dans une zone de la ville totalement isolé et accessible qu’avec une voiture. C’est pourquoi j’ai pris mon temps mais cette fois, l’association à vue le jour et je fais tout pour la dynamiser et la rendre visible aux yeux de tous.

Union Libre est une association qui a vu le jour le 17 mars
dernier nous sommes actuellement 3 membres et j’espère que
cela ne resteras pas ainsi.

Quel est ton parcours ?

Je suis issu d’un milieu ouvrier normand. J’ai toujours habité en Normandie et plus particulièrement dans le calvados. Mon parcours scolaire c’est terminé sur un niveau  bac+2 en Comptabilité. J’ai déjà était trésorier d’une association caritative dans le calvados.union-libre2



Union Libre à pour but :

–          de défendre et de promouvoir les droits des personnes gays, lesbiennes et transsexuelles.

–          De sensibiliser les gens aux Infections Sexuellement Transmissibles (I.S.T.) et au S.I.D.A. ;

De proposer aux personnes des préservatifs et pilules du lendemain. Pour ce qui concerne les projets ils sont assez simple, nous voulons organiser des tombolas, et des lotos dans la commune afin de promouvoir notre association .  Et participer a des projets tels que la marche des fiertés et autre manifestations pour défendre notre but. »

 

MISE A JOUR : Cette structure n’existe plus aujourd’hui

Derniers articles

En Normandie, le coronavirus menace l’action des associations LGBT

L'épidémie de coronavirus menace les associations LGBT. Actions annulées, Pride incertaines. Quelles alternatives pour les associations ? Des lignes d'écoutes sont mises en place. Une solidarité s'organise.

Coronavirus : ligne d’écoute pour le public LGBT et leurs commerces

En Normandie, face au coronavirus, une ligne d'écoute à destination du public LGBT et de leurs commerces est mise en place avec ENIPSE.

La culture gay en musique : de 1976 à 1979, l’histoire du disco

1976-1979 : Les 4 années qui ont pulvérisé des siècles de préjugés homophobes. Le disco est à l’origine de nombreux courants musicaux

Sur le même thèmeÀ lire
Recommandé