Escroqueries sur les lieux de rencontre gay

escroquerie-foret(article publié le 30 janvier 2014)
C’est à un appel à la vigilance qui est lancé sur un lieu de rencontre gay en Normandie dans la forêt de Bord dans l’Eure. Mais cet appel concerne bien évidemment tous les lieux de rencontres où des situations similaires peuvent se produire.
Un escroc a été signalé à l’association Gay’T Normande qui a prévenue les autorités de police cette semaine. Le jeu de scène est bien huilée. Cet homme aborde ses victimes en les draguant puis choisit de les isoler dans la forêt. La victime baisse son pantalon. L’homme déclare alors faire partie de la police. Il présente à ses victimes une fausse plaque de police et les accuse d’exhibition sexuelle. Le faux policier demande à ses victimes leurs papiers d’identité. L’escroc de façon très officielle dresse un procès verbal de 90 euros à payer immédiatement sur place. La victime panique rapidement surtout si elle souhaite rester anonyme afin que sa situation ne s’ébruite pas. L’escroc en profite aisément.
Pendant que la victime part chercher l’argent, le faux policier conserve ses papiers d’identité. Après paiement, l’escroc rend les papiers à sa victime mais ne donne aucun récépissé.
Un dépôt de plainte a été déposée à la gendarmerie de Pont de l’Arche pour escroquerie.
police-rencontreC’est un homme grand d’1m80, cheveux bruns, bien présenté, sans uniforme. Il se déplace en Range Rover de couleur verte. L’association Gay’T Normande qui nous a demandé de relayer cette information précise que si vous voyez cet individu, ne l’abordez pas mais prenez en photo la plaque du véhicule et transmettez-là à la gendarmerie de Pont de l’Arche (lien ici). Bien entendu les policiers ou les gendarmes ne mettent pas en scène de tels procédés.
La gendarmerie va mener son enquête et tenté de retrouver ce faux policier. Ce dernier pourrait encourir une peine maximum de 7 ans d’emprisonnement et 750.000 euros d’amende pour escroquerie avec usurpation d’identité d’une personne dépositaire de l’autorité publique.
Il convient de rappeler d’être vigilant sur l’ensemble des lieux de rencontres gays.
 

gisors-homophobie-justiceConsommation sur place interdite

Que l’on soit hétéro ou homo, essayer d’éviter les lieux de rencontres intimistes et isolés comme une forêt même si on sait qu’il n’est jamais très facile de faire des rencontres surtout dans le monde rural. En tout cas, sachez que l’exhibition sexuelle imposée à la vue de tous dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende (art.222-32 du Code Pénal). Même sur une plage naturiste ou même si vous êtes en forêt vous êtes dans un lieu public ouvert. Si vous voulez « consommer » sur place, ne le faites pas, c’est interdit, même si vous vous croyez cachés. Sans compter que vous pouvez déclencher des comportements agressifs. Privilégiez un lieu privé et de confiance.
 

siffletgayPour aller plus loin… Conseils

La visibilité gay et lesbienne gagne du terrain, mais l’homophobie n’a pas disparu. Les insultes sont toujours présentes et les agressions ne sont pas rares même sur les lieux de rencontre.  Ainsi, il est important de s’entourer d’un minimum de prudence dans les rencontres que celles-ci soient sur le web ou les aires de drague… (rappels de nos conseils – pour hétéro ou homo – cliquez ici)
 

à lire

Elizabeth II et les LGBT : l’histoire de l’honorable époux de Sir Elton John

Anecdote : comment la Reine Elizabeth II a consacré un nouveau titre pour les couples d'hommes en son royaume...

La variole du singe : symptômes, contamination, traitement, vaccin…

Tout savoir ou presque sur la variole du singe ou monkeypox. De quoi s'agit-il ? Symptômes ? Contamination ? Vaccin ? Traitement ?

Église taguée à Rouen : l’extrême droite normande en profite et déverse son homophobie

Le 14 août dernier, des tags sont découverts sur une église à Rouen : « Toustes pd et gouines ». L'extrême-droite en profite...

Caen : 3000 personnes à la Marche des Fiertés du 18 juin

Des conditions météo idéales, la Marche des Fiertés 2022 fut une réussite à Caen. 3000 personnes ont défilé dans les rues ce samedi 18 juin.