L'Actu Lgbt en Régions

Rennes : un label féministe et queer avec Black Lilith Records

Rennes (Ille-et-Vilaine)

Tout commence dans le bar queer et LGBT, La Part des Anges à Rennes. Avec d’autres passionnées, la patronne du bar, Orane Guéno, décide de créer un label musical pour soutenir les femmes. Son nom : Black Lilith Records. La culture queer et féministe bouillonne à Rennes, et elles le font savoir.

Groupe Black Lilith
(Groupe Black Lilith. crédit photo : Louise Quignon/Hans Lucas)

Le constat est sans appel pour Orane Guéno. Beaucoup de femmes se sentent empêcher d’exercer pleinement leur talent musical. Le fait d’être une femme est rarement pris au sérieux. Pour stopper cette galère, elles décident de se prendre en mains. Le label Black Lilith Records est ainsi né.

Un milieu sexiste

« C’est dit sans se victimiser, mais quand tu es une femme et que tu veux vivre de ton art, c’est toujours plus compliqué. Tu as moins accès au matériel, au réseau nécessaire pour te lancer. Il y a aussi un conditionnement, parce quand tu es une femme tu te mets en retrait, tu attends qu’on vienne te chercher » déclare Orane Guéno à France 3 Bretagne.

Au contraire des croyances, le monde culturel est loin d’être égalitaire. Les scènes de musiques actuelles ne produisent que 12 % des groupes avec une femme. Et les groupes de répétition ne comportent que 10% de femmes selon l’Observatoire de l’égalité entre les femmes et les hommes dans la culture en 2016.

L’infantilisation des femmes, sans être prises au sérieux, Orane Guéno connaît très bien cette situation pour l’avoir vécu.

Ce label, cet espace de liberté encourage les femmes artistes à prendre toute leur place dans le monde culturel. Avec un crédo : féministe et queer !

image de l’album « Black Lilith »

Premier album queer et féministe

Le label Black Lilith Records sort son premier vinyle le 18 décembre, en avant-première au bar La Part des Anges, et disponible sur le web en prévente. L’album rassemble douze artistes rennaises issues du rap, de l’électro, du hip-hop ou encore du trap. Pour beaucoup d’entre elles, elles sont clientes du bar La Part des Anges sur Rennes.

Cet album est le résultat d’un mélange de personnalités, d’artistes et de créativités. Et tout cela en quatre mois. En partant de zéro, c’est une très belle réussite. Avec au programme : Luxure, Ava, Mamel, Nobräklub, Hélène Bertrand…

Mais le label Black Lilith Records ne s’arrête pas à la musique. Des projets dans le monde de l’édition, du théâtre, et de la radio sont déjà envisagés par l’équipe.

« J’ai déjà de quoi faire trois albums et on prépare déjà des concerts » indique Orane Guéno au journal 20minutes. Son envie est aussi de produire des artistes trans. « C’est très difficile pour elles car elles sont souvent timides » déclare-t-elle.

Ce label est sans doute militant face à un milieu artistique parfois sexiste. Mais il est avant tout un travail d’artistes, de femmes artistes.

Extrait de l’album « Black Lilith »

Walk Straight de Hélène Bertrand (morceau n°5, face B). « Ce titre est fédérateur. C’est la marche d’une personne dans la rue, une femme seule. Elle a ses propres démons mais elle avance. Elle entend des voix – marche droit, avance… alors on y va, on est fier. Il faut foncer » déclare Orane Guéno à Radiolaser.

(source facebook)

Un label à prendre au sérieux et à découvrir sans tarder.

Le dernier article

Violente agression homophobe à Rouen : 6 ans et 3 ans de prison ferme pour les tortionnaires

Un procès attendu. Deux hommes accusés de séquestration et d'agression homophobe. La Cour a prononcé son verdict. Compte-rendu d'audience...

Près de Caen, la boîte de nuit gayfriendly Le Phoenix offre ses stock à la Croix-Rouge

Depuis la fermeture de son commerce, Anthony Simon du Phoenix, a décidé d'offrir ses stocks. Des sodas et des jus de fruit pour 3000 euros...

La rencontre tourne au guet-apens homophobe à Saint-Chamond, près de St-Étienne

À St-Chamond, Nicolas, 40 ans, tombe dans un guet-apens homophobe. Trois individus le tabasse car homosexuel : "Ils voulaient ma mise à mort"

Meilleurs Voeux pour l’année 2021. À nos lecteurs et lectrices.

Chers lecteurs, chères lectrices. Une nouvelle année commence. C'est le moment de vous faire part de nos voeux pour l'année 2021.

L'actualité LGBT+ en régions

La rencontre tourne au guet-apens homophobe à Saint-Chamond, près de St-Étienne

À St-Chamond, Nicolas, 40 ans, tombe dans un guet-apens homophobe. Trois individus le tabasse car homosexuel : "Ils voulaient ma mise à mort"

Paris : prison avec sursis pour Marcel Campion suite à ses injures homophobes

Marcel Campion, le patriarche des forains condamné pour injures homophobes. Il avait mis en cause Bruno Julliard, adjoint à la Maire de Paris.

Le Refuge dans la tourmente. Montpellier suspend sa subvention après une enquête de Médiapart

Médiapart pointent de graves dysfonctionnements au sein du Refuge. Montpellier suspend sa subvention, un audit est en cours. L'équipe dirigeante en retrait.

Homophobie à Lille : trois ans de prison pour avoir frappé, insulté et électrisé un couple gay

Deux hommes de 18 ans en prison pour une violente agression homophobe. Un couple gay a vécu l'enfer sous leurs poings...

Les métropoles gayfriendly sur Instagram : Lille, Lyon, Bordeaux, Montpellier, Rouen,…

Une étude dévoile l'image gayfriendly de 17 métropoles sur Instagram. En tête : Lille suivi de Lyon, Bordeaux, Montpellier, Rouen,…

Le Département des Pyrénées-Orientales signe la charte LGBT+

Le Département des Pyrénées-Orientales signe la charte de l'association LGBT+66 contre les discriminations et la défense des droits...

Metz. Un conseiller municipal RN qualifie « l’idéologie LGBT » de dérive sociétale

Grégoire Laloux, élu conseiller municipal du Rassemblement National s'oppose au versement d'une subvention à une association LGBT.. une dérive sociétale.

Violences homophobes à répétitions dans l’agglomération de Lens

Les agressions homophobes s'accumulent sur l'agglomération de Lens. Leur seul tort : être homosexuel comme ce couple pris à partie...

Lucas, jeune transgenre de 16 ans, lycéen à Nevers (revue de presse)

Nevers (Nièvre) Revue de presse - Le journal du Centre publie le témoignage de Lucas, jeune transgenre de 16 ans, lycéen à Nevers. C'est un récit touchant sur sa vie et le regard du monde des adultes et des enseignants. Lucas a...