Revue de presse en Régions

Renaissance de la Pride à Reims : 400 personnes défilent

Reims dans la MarneAprès une absence de plusieurs années, la Pride de Reims renaît cette année. Et nouveauté, c’est une association féministe, « Nous Toutes 51 » qui organise cette Marche des Fiertés. Près de 400 personnes ont défilé dans les rues de la ville.

Pas de Pride depuis 14 ans !

C’est l’association féministe « Nous Toutes 51 » qui est à l’initiative de cette Pride raconte le journal Le Parisien : « Il n’y avait pas eu de pride depuis 14 ans à Reims. « Je ne saurais pas vous dire pourquoi. C’est la première depuis 2007, mais je n’en sais pas plus, l’association Nous toutes 51 n’existe que depuis le mois d’octobre 2020 à Reims », explique Laura G. Après deux mois de travail acharné, elle est ravie de voir cette marche aboutir. »

Pride à Reims
(écran twitter France Bleu)

La radio France Bleu Champagne Ardenne, indique qu’avec cette marche « les organisateurs veulent, avant tout, rendre hommage à Paula, femme trans assassinée en avril dernier à Reims en raison de son orientation sexuelle. Plus globalement ce sont toutes les violences à l’égard des personnes LGBT+ qui sont dénoncées ce samedi dans la cité des sacres. La député de la Marne, Aina Kuric, s’est également jointe aux manifestants pour apporter le soutien du parlement aux causes défendues lors de cette marche des fiertés.« .

Hommage à Paula, femme trans

Mais comme le souligne France 3 Grand Est, « une absence ne peut que sauter aux yeux, celle de l’association Exaequo, pourtant référence sur ce thème. Alors, y a-t-il de la friture sur la ligne entre les deux associations ? « Nous ne voulions pas organiser de marche cette année car une grande partie du conseil d’administration a changé et ce type d’évènement demande beaucoup d’investissements en termes de bénévoles mobilisés et de normes de sécurité à mettre en place, indique Roxanne Guinot, vice-présidente d’Exaequo. Nous préférons nous laisser du temps pour organiser quelque chose de plus grande envergure l’année prochaine mais nous appelons tout ceux qui le souhaitent à participer à la marche. »

Marche des Fiertés Reims
(écran twitter Union Ardennais)

Finalement, les deux associations se sont bien complétées. Nous Toutes 51 organise la Marche et l’association LGBT+ Exaequo a prévu un pique-nique des visibilités dans le parc Léo-Lagrange et l’instauration d’un village associatif.

 

Dernièrement

Actes homophobes dans un espace artistique à Saint-Denis : 5 victimes

Dimanche 18 juillet, une série d’épisodes homophobes violents a eu lieu à Saint-Denis, violences, insultes et destruction d'une arche arc-en-ciel...