À Paris, l’Escale, une colocation solidaire pour lesbiennes exilées

Le bailleur social de la Ville de Paris, Elogie-Siemp, met à disposition une colocation de 125m2 pour des exilées LGBT. Son nom : l’Escale. A l’origine de cette initiative : l’association Basiliade. Son but est de protéger des femmes persécutées dans leur pays en raison de leur orientation sexuelle.

L'escale LGBT à Paris
(photo Ian Brossat capture Twitter – L’Escale à Paris)

L’appartement mis à disposition est situé dans le 18ième arrondissement de Paris, Butte Montmartre. Aujourd’hui, cinq femmes lesbiennes, demandeuses d’asiles, âgées de 20 à 28 ans, en bénéficient.

Un endroit protégé

Les personnes demandant l’asile en France peuvent rapidement être en situation de précarité. Ainsi, avoir un logement est vital. Et plus encore quand ces personnes sont lesbienne, gay, bie ou trans. Les centres d’hébergement classiques sont rarement adaptés à ce genre de situation. Les homosexuelles, hommes et femmes, font souvent l’objet de discriminations avec des agressions.

Le Maire Adjoint au logement à la Ville de Paris, Ian Brossat encourage cette initiative. Il déclare sur Twitter : « Elles ont fui leur pays en raison de leur orientation sexuelle, il est de notre devoir de les accueillir et de les protéger. Inauguration d’une colocation qui leur est dédiée à Montmartre. »

L’Escale agit comme un refuge pour ces personnes. Au-delà de cet hébergement, les personnes hébergées bénéficient également d’un suivi social et d’un accompagnement dans leur démarche.

Réfugiée LGBT à l'Escale
(photo : illustration, Pixabay)

Aux côtés de l’association Basiliade, l’association Les Dégommeuses, une association de football féminin gère aussi l’Escale. « Trois dégos habitent désormais dans ce havre lesbien – la première colocation sociale non mixte pour des lesbiennes à Paris ! » indique l’association sur Twitter.

Double discrimination : migrant.e et LGBT

La ville de Paris et l’association Basiliade ont déjà inauguré en septembre dernier un logement en colocation pour trois réfugiés LGBT, situé dans le quartier de Belleville. Mais aujourd’hui, l’espace proposé est exclusivement féminin.

Depuis 2018, avec notamment Ian Brossat, élu en charge du logement, la Mairie de Paris travaille avec les associations pour l’accueil des réfugiés LGBT comme France Terre d’Asile et aussi l’Ardhis, une association référente dans ce domaine depuis 1998. Être migant.es est aussi un facteur supplémentaire d’exclusion pour le droit au logement. L’aide des association est indispensable

L’association Basiliade espère ouvrir 16 autres appartements de ce genre pour les exilés LGBT.

Infos pratiques : 

Permanence de L’ARDHIS (Association pour la Reconnaissance des Droits des personnes Homosexuelles et transsexuelles à l’Immigration et au Séjour) : téléphonez au 09 72 47 19 55 pour connaître les prochaines dates de permanence au 18 rue Henri Chevreau 75020 Paris. Mail : contact@ardhis.org

Association Basiliade – Les Dégommeuses

 

 

Dernièrement

Pride 2021, les dates des marches des fiertés,… la renaissance ?

Le calendrier des Pride 2021. Une année de renaissance ? L'espoir est permis. Toutefois, cette saison ne ressemblera pas aux précédentes...

Éducation et LGBTI+ : et demain ? Le débat est lancé, participez…

Le Musée national de l'Éducation (MUNAÉ) et les associations LGBT normandes invitent le public à un temps d'échange et de témoignages...

Rouen lance sa quinzaine des fiertés et sa Pride le 22 mai

Pendant 15 jours : des rendez-vous culturels, des débats et la marche des fiertés. Tout le programme de la quinzaine des fiertés...

Livre : les anti-héros de Cédric Ronnoc. Une autre vision du monde gay.

C'est un livre atypique que nous propose Cédric Ronnoc. Une partie de son identité et celle de la communauté gay... De

Actualité LGBT+ en régions

Pau : une action pour la visibilité lesbienne avec l’association Arcolan

Une quarantaine de personnes se sont mobilisées à Pau pour la journée de la visibilité lesbienne, organisée par Arcolan...

Quimper : première « zone de liberté » pour les LGBT+ en France

Tout un symbole. Quimper est proclamé "zone de liberté" pour les personnes LGBT+ dans la continuité du parlement européen...

Nouvelle annulation de la Marche des Fiertés à Lille

Pour la seconde fois consécutive, la Marche des Fiertés de Lille est annulée. Après 2020, l'édition 2021 n'aura pas lieu. La 25ème édition de la Pride Lilloise se fait attendre... (annulation)