Narbonne : une rencontre sur internet qui tourne mal. Un gay de 67 ans agressé.

C‘est un air de déjà vu. Trop vu et entendu. Aujourd’hui, c’est à Narbonne. Et le scénario ne change pas. La victime : un homosexuel qui surfe sur une application de rencontre. En face : deux agresseurs qui tabassent et détroussent un gay.

senior gay victime
(photo : Joshua Hoehne Unsplash)

La semaine dernière, le tribunal de Narbonne vient de condamner, en comparution immédiate, un homme à cinq ans de prison ferme pour violences, vol, enlèvement et séquestration sur un homosexuel. Son complice, mineur, sera jugé ultérieurement.

La victime est un gay de 67 ans. Sur une application de rencontre, il fait la connaissance de son bourreau. Pensant qu’une rencontre sincère sera à la clef, il prend rendez-vous le soir même.

En sang dans sa voiture

Mais le sexagénaire a rendez-vous avec un guet-apens bien orchestré. Comme nous le décrit L’indépendant, les deux agresseurs l’attendent sagement. Arrivés sur place, ils le tabassent à coup de poings. N’ayant pas pris d’argent sur lui, les deux agresseurs lui volent son portable. Les deux accusés enferment leur victime, en sang, dans le coffre de sa voiture. Les tortionnaires prennent les clefs du véhicule et roulent plusieurs kilomètres en dehors de la ville et l’abandonne.

narbonne
(Narbonne, photo Ian Williams GettyImage Canva)

Finalement, le narbonnais trouvera la force de sortir de la voiture pour se rendre au commissariat. Il obtiendra 10 jours d’interruption temporaire de travail (ITT), signe de la violence de l’agression.

Les deux agresseurs seront arrêtés un peu plus tard. Devant le Tribunal judiciaire, la Procureure réclamera 3 ans de prison ferme. Pas assez pour le Tribunal. Cela sera 5 ans. Le casier judiciaire du principal agresseur est déjà bien rempli. Ce verdict est jugé comme sévère par l’avocat de la défense. La victime compte faire appel. Certes, le tribunal n’a pas clairement affirmé le caractère homophobe de l’agression. Mais ce scénario ressemble à de nombreux autres… considérer la future victime comme « faible car homosexuelle ».

À lire également : condamnés à 3 et 5 ans de prison ferme après une agression homophobe à Rouen

Dernièrement

Pride 2021, les dates des marches des fiertés,… la renaissance ?

Le calendrier des Pride 2021. Une année de renaissance ? L'espoir est permis. Toutefois, cette saison ne ressemblera pas aux précédentes...

Éducation et LGBTI+ : et demain ? Le débat est lancé, participez…

Le Musée national de l'Éducation (MUNAÉ) et les associations LGBT normandes invitent le public à un temps d'échange et de témoignages...

Rouen lance sa quinzaine des fiertés et sa Pride le 22 mai

Pendant 15 jours : des rendez-vous culturels, des débats et la marche des fiertés. Tout le programme de la quinzaine des fiertés...

Livre : les anti-héros de Cédric Ronnoc. Une autre vision du monde gay.

C'est un livre atypique que nous propose Cédric Ronnoc. Une partie de son identité et celle de la communauté gay... De

Actualité LGBT+ en régions

Pau : une action pour la visibilité lesbienne avec l’association Arcolan

Une quarantaine de personnes se sont mobilisées à Pau pour la journée de la visibilité lesbienne, organisée par Arcolan...

Quimper : première « zone de liberté » pour les LGBT+ en France

Tout un symbole. Quimper est proclamé "zone de liberté" pour les personnes LGBT+ dans la continuité du parlement européen...

Nouvelle annulation de la Marche des Fiertés à Lille

Pour la seconde fois consécutive, la Marche des Fiertés de Lille est annulée. Après 2020, l'édition 2021 n'aura pas lieu. La 25ème édition de la Pride Lilloise se fait attendre... (annulation)