Hérault : 25 ans de prison pour avoir tué un homosexuel retraité lors d’une rencontre

hérault en occitanieC’est le deuxième procès pour l’accusé d’un crime odieux, sans raison, sans logique qui s’est déroulé en 2015. Le premier procès date de 2019. L’accusé est condamné à 20 ans de prison. Mais l’appel ne lui sera pas favorable. Aujourd’hui, il écope de 25 ans d’incarcération.

Prison, canal du midi
(canal du midi, photo Jordieasy GettyImages Canva)

En février 2015, la gendarmerie retrouve le corps d’un homme dans le canal du Midi à Capestang (Hérault) près de Béziers. La victime est un homme de 69 ans. Une mauvaise rencontre. L’enquête retrouvera le retraité, pantalon baissé, avec une ceinture autour du cou et une lame de couteau plantée dans la nuque.

Sa première rencontre gay

L’accusé, la trentaine, avait donné rendez-vous quelques semaines plus tôt à sa future victime. Une annonce passée dans la rubrique « rencontres » du site Vivastreet fera l’affaire. Après une cinquantaine d’appels téléphoniques et messages, ils se donnent rendez-vous dans un champ. Comme pour se justifier, lors de son premier procès, il indiquera que c’était sa première rencontre gay. Mais il nie sa volonté de tuer. Pour lui, c’était un accident. Mais l’enquête démontre le contraire.

Dans le box des accusés en 2019, le condamné expliquera que c’était la victime qui souhaitait « une relation sadomasochiste avec des jeux brutaux et un simulacre de viol » comme l’indiquera le journal Midi-Libre à l’époque. Le retraité aurait glissé et il se serait empalé sur un couteau… son corps glissant dans l’eau. Mais personne ne croit à cette version.

L’accusé volera la Mercedes de la victime et vendra la voiture le lendemain pour 500 euros. Il utilisera également frauduleusement sa carte bancaire et falsifiera un chèque.

Lors du premier procès en 2019, la Cour d’assise de l’Hérault ne reconnaît pas la préméditation mais le condamne à 20 ans de prison. Le ministère public fait appel. Avec ce nouveau procès en mars 2021, la préméditation est reconnue. Il y avait bien une intention de tuer ce retraité lors de leur rencontre. La Cours d’assise des Pyrénées-Orientales le condamne à 25 ans de prison puis de sept années de suivi socio-judiciaire.

Dernièrement

Caen : une foule impressionnante et colorée pour la Pride 2021 (reportage photos)

Une renaissance ! Les caennais et caennaises étaient en nombre ce 19 juin pour la Pride 2021. Le Centre LGBTI de Normandie comptabilise 3000 personnes.

Un joueur du club de rugby de Rouen fait son coming out sur Canal +

Pour la première fois en France, un rugbyman professionnel assume publiquement son homosexualité : Jérémy Clamy-Edroux du Rouen Normandie Rugby.

Caen : une Marche des Fiertés pour le samedi 19 juin 2021

Le Centre LGBTI de Normandie annonce la Marche des Fiertés 2021 pour ce samedi 19 juin. Les caennais et caennaises pourront défiler fièrement dans la ville.

Le dernier sauna gay du Havre ferme ses portes. Philippe tourne la page du Hotway

Un des plus anciens de la région. Philippe ne rouvrira pas son établissement. Le sauna Le Hotway ferme définitivement ses portes.

Actualité LGBT+ en régions

Biarritz : l’application gay Grindr devient le sponsor de l’équipe de Rugby

Grindr devient le sponsor officiel de l'équipe de Rugby à Biarritz. Les maillots sont déjà aux couleurs de Grindr. Une opération qui va faire du bruit...

Des passages piétons arc-en-ciel à Saint-Sébastien-sur-Loire

Brève C'est une nouvelle collaboration qui s'organise. NOSIG, le Centre lgbtqi+ de Nantes, et la Ville de Saint-Sébastien-sur-Loire inaugurent un passage piéton Arc-en-ciel, symbole de la Communauté LGBT+ en face de la médiathèque. Cette commune, à l'est de la ville de Nantes,...

Le premier salon du livre LGBT+ ouvre à Metz

Brève L'association LGBT+ Couleurs Gaie organise le premier salon du livre LGBTQI + les 29 et 30 mai à la Mairie de Metz (de 10h à 19h). Un enjeu de visibilité fort pour rendre cette littérature accessible. Le Républicain Lorrain a interrogé Marie-Paule...